fbpx
Buzz
Partager sur

Mordue par un cobra, une chanteuse meurt après avoir refusé de prendre l’antidote !

Mordue par un cobra, une chanteuse meurt après avoir refusé de prendre l’antidote !

Mordue par un cobra, une chanteuse meurt après avoir refusé de prendre l'antidote !

Lundi, une jeune chanteuse indonésienne est décédée après avoir été mordue par un serpent. La jeune femme avait refusé qu’on lui administre l’antidote, pensant que le serpent n’était pas vénéneux.

Le cobra faisait parti du spectacle de la chanteuse

Irma Bule était une jeune chanteuse indonésienne de 29 ans. Elle était connue pour utiliser des serpents lors de ses spectacles. Le 3 avril dernier, elle se produisait à Karawang, une ville située à l’est de Djakarta. Après avoir chanté une première chanson avec un cobra autour du cou, l’artiste a déposé l’animal dans un sac. Mais le reptile arrive à sortir. « Au milieu de la deuxième chanson, Irma a marché sur la queue du serpent, qui l’a mordue à la cuisse », a expliqué un spectateur à un site local. Mais malgré la morsure, la jeune femme a continué à chanter pendant au moins 45 minutes. Elle a même refusé même qu’on lui administre un antidote. En effet, Irma Bulle pensait que le venin du cobra avait été neutralisé, explique le site Heavy.

La jeune femme n’a ressenti aucune douleur

Après le concert, la chanteuse se serait amusée de l’incident. Le Daily Mail rapporte que la demoiselle aurait affirmé qu’elle ne ressentait pas la moindre douleur après la morsure. Mais rapidement, elle a été prise de vomissements et a fini par perdre connaissance. Irma Bule a ensuite été transportée d’urgence à l’hôpital. Malheureusement, il était trop tard pour la sauver et elle a succombé quelques instants plus tard. La mère de la chanteuse a expliqué qu’elle avait l’habitude de se produire sur scène avec des pythons mais pas avec des cobras: « ma fille ne pouvait pas savoir que le serpent était un dangereux cobra » affirme-telle. C’est sans doute cela qui a faussé le jugement de l’indonésienne de 29 ans. Le plus triste, c’est qu’Irma Bule avait trois enfants.