fbpx
Buzz
Partager sur

Mexique: une mystérieuse créature humanoïde découverte sur une plage !

Mexique: une mystérieuse créature humanoïde découverte sur une plage !
Partager sur Facebook

Un groupe de pêcheurs a découvert une mystérieuse créature humanoïde au large d'une île mexicaine. Les scientifiques n'ont pas encore identifier l'animal

Au Mexique, sur une plage de l’île de Cerralvo, un groupe de pécheur a fait une découverte abominable. Ils sont tombés sur le cadavre en décomposition d’une créature et pensent qu’il pourrait s’agir d’un alien ou d’un monstre humanoïde.

La créature découverte par la pêcheurs a été filmée

Un des pêcheurs qui était présent ce jour là a filmé la créature. Sur les images, on peut voir les restes d’un animal (ou peut être même d’un alien) en décomposition. Cette créature semble possédés ce qui ressemble à des cornes ainsi qu’un espèce de pelage sur le dos. On peut également distinguer un œil et des membres.

Tout cela n’est bien sûr que spéculation. Visionnez la vidéo filmée par le pêcheur et dîtes nous à quoi ressemble cette drôle de bête.

Le plus flippant dans cette histoire, c’est que les témoins auraient aussi vu que l’animal possédait des cheveux, une bouche semblable à celle d’un être humain et une queue de poisson. Certains pensent d’ailleurs qu’il s’agit d’une créature humanoïde.

La créature n’a pas encore été identifiée

De nature superstitieuse, les pêcheurs pensent que le cadavre pourrait être celui d’un démon ou d’une sirène, rien que ça! Depuis la publication de la vidéo, les théorie concernant l’identité de la bestiole vont de bon train. Certaines suggèrent qu’il s’agit d’un dauphin, d’autres d’une sirène, une entité extraterrestre, un iguane voir même une chèvre!

Mais laissons la parole à la science: une équipe d’océanographe d’un musée proche pense que la dépouille serait des restes d’une de baleine morte. Le cadavre se serait échoué sur la plage.

Actuellement, aucunes explications claires n’ont été données. Le seule moyen permettant d’identifier la créature reste l’analyse ADN. Cependant, les restes étant dans un état de décomposition très avancé, il sera difficile de savoir de quelle espèce il s’agit. ans la mesure où une grande partie des eaux de la planète n’ont pas encore été explorées, nous n’avons peut être pas affaire à un alien ou à un monstre mi-poisson mi-humain. En effet, il se pourrait qu’il s’agisse d’une espèce encore inconnue.