fbpx
Buzz
Partager sur

Manche: un septuagénaire plaide une « consommation culturelle » d’alcool

Manche: un septuagénaire victime d'une "consommation culturelle" d'alcool

Avec tout ce que cet homme buvait, pas étonnant qu'il ait fini dans un tel état ! A 70 ans, il affirmait avoir une "consommation culturelle" d'alcool.

Le 3 avril dernier, dans la Manche, un homme a été incapable de souffler dans l’éthylomètre. Son audience a eu lieu le 7 mars dernier. La raison de cet incapacité ? Il avait une consommation d’alcool « culturelle »… On vous explique.

A 70 ans, il tombe de sa mobylette et ne parvient pas à souffler dans l’éthylomètre

Les faits se sont déroulés à Houesville dans la Manche. Un homme âgé de 70 ans est tombé de sa mobylette. Rien de très grave, il n’a pas été blessé lors de sa chute. Néanmoins, des policiers et de gendarmes étaient a proximité et ont vu la scène. L’homme n’avait pas l’air très frais. Comme vous le savez, il est interdit d’être en état d’ivresse sur la voie publique. Les gendarmes lui ont donc demandé de souffler dans un éthylomètre. Il se trouve que ce simple acte s’est avéré plus compliqué que prévu. La victime s’est retrouvée incapable d’exécuter cet ordre. Elle sera alors amenée à l’hôpital, pour faire les tests et le laisser décuver. Sur place, les médecins ont été stupéfaits : le septuagénaire avait 2,21 grammes d’alcool dans le sang.

La raison? Une « consommation culturelle » d’alcool

Un tel chiffre n’est pas étonnant compte tenu de sa consommation d’alcool. Une bouteille de vin rouge par jour, tel est son quota. Pour sa défense, l’homme a en effet répliqué à son audience le 7 mars : « J’ai retrouvé un ancien voisin. On a alors pris un verre puis deux… Cela faisait longtemps que l’on ne s’était pas vu. Un coup comme ça, par hasard. Si les gendarmes n’avaient pas été là, je n’aurais pas eu de problème ». Sa défense a expliqué : « C’est un gars du cru. A l’époque, il buvait un litre de rouge par jour, une consommation ancienne, excessive et culturelle mais à ce jour, que du cidre et occasionnellement ». Un argument peu recevable pour e juge, qui lui donné une amende de 300€ et deux mois de prison avec sursis et une mise à l’épreuve pendant dix-huit mois.