fbpx
Buzz
Partager sur

Maltraitance animale: des chiens qui aboient trop fort vont subir une dévocalisation

La justice américaine a pris une décision horrible concernant des chiens. Étant donné qu'ils aboyaient trop fort, ils vont subir une dévocalisation.

Pour régler un problème, la justice américaine prend parfois des décisions assez terribles. Des chiens qui aboyaient fort toute la journée, vont devoir subir une dévocalisation.

Ils portent plainte contre les chiens

La nouvelle est horrible. Karen Szewc et John Updegraff possèdent des chiens, des Mastiff, pour protéger leurs moutons des probables prédateurs.

En effet, ces animaux sont un peu bruyants et ont tendance à aboyer régulièrement. Les voisins de ce couple ont donc porté plainte contre ces chiens. Ainsi, un premier procès avait déjà eu lieu en 2015.

Après 4 jours de « négociations », Karen Szewc et John Updegraff ont écopé, par la Cour de l’Oregon, d’une amende a reverser à leurs voisins. Une somme de 238 000 dollars pour les dédommager de la gêne occasionnée.

Les chiens continuent de faire du bruit

Seulement cela n’a pas suffit. Après 20 ans d’aboiements incessants, les voisins veulent que tout cela cesse une bonne fois pour toute. Pour eux, l’argent n’est plus acceptable, puisqu’il ne règle rien. Le problème vient des chiens. Ils ne supportent plus de devoir en permanence monter le son de la télévision pour pouvoir regarder leurs programmes.

La justice américaine a donc pris une décision radicale. Ils devront alors subir une dévocalisation. Ce qui signifie « qu’on retire une partie des cordes vocales du chien afin de réduire ses aboiements et de les rendre plus graves, et donc moins gênants pour l’oreille humaine. Pour ce faire, une incision est faite directement dans le larynx. »

En France, la dévocalisation est interdite.