Buzz
Partager sur

Le Bon Coin: il retrouve le voleur de sa moto et lui joue un mauvais tour

Le Bon Coin: il retrouve le voleur de sa moto et lui joue un mauvais tour
Partager
Partager sur Facebook

Si Le Bon Coin est un bon moyen de trouver des bonnes affaires, c'est aussi le meilleur moyen pour retrouver ses objets volés. Un Toulousain a pu en profiter et récupérer sa moto volée il y a quelques mois.

S’il est facile de trouver des bonnes affaires sur le site de ventes entre particulier Le Bon Coin, c’est aussi le meilleur moyen de retrouver des objets volés, ou disparus. C’est en tout cas ce qui est arrivé à un homme du Sud-Ouest de la France qui, un matin, a découvert qu’on lui avait volé sa motocross. Cet homme originaire de Bouloc, dans le Nord Est Toulousain, avait donc signalé le vol de son engin auprès de la gendarmerie il y a quelques mois, mais aucune trace n’avait pu permettre de le retrouver. Mais c’était sans compter sur la chance de ce dernier, qui, en surfant sur le net, a retrouvé son véhicule sur le site Le Bon Coin.

Une vente Le Bon Coin qui fini au poste

Intrigué par la photo, très ressemblante, l’homme clic et répond à l’annonce qui met en vente la moto. Il donne alors rendez-vous au vendeur. Et c’est en examinant bien la moto sous toutes ses formes qu’il juge qu’il s’agit de bien de son deux-roues, volé quelques mois auparavant. Mais, en réfléchissant, il décide de ne pas se faire justice lui-même, et préfère se montrer intéressé par le lot et décide de rencontrer le vendeur avant un probable achat le samedi 5 septembre dernier. Ce dernier saute sur l’occasion et accepte le rendez-vous. Mais la victime ne comptait pas venir avec son chéquier, mais plutôt avec la gendarmerie, qu’il avait prévenu au préalable. C’est donc sur le parking du supermarché de Boulac qu’à son arrivée, l’homme tombe nez à nez avec les forces de l’ordre.

La victime a pu retrouver sa moto

Emmené à la brigade et placé en garde à vue, le suspect a tenté d’expliquer aux gendarmes qu’il avait lui-même acquis cette moto quelques mois auparavant et qu’il ignorait sa provenance. Un argument qui lui permet de partir libre. Le propriétaire a pu retrouver son bien, tandis que la gendarmerie de la ville a déclaré à La Dépêche du Midi, que l’enquête continuait pour retrouver l’auteur du vol. Ils conseil même de toujours demander les papiers d’origines du véhicule avant un achat sur internet.