Buzz
Partager sur

Kinder Surprise: une petite fille meurt à cause du jouet

Kinder Surprise: une petite fille meurt à cause du jouet
Partager
Partager sur Facebook

Une fillette de 3 ans est morte à cause d'un jouet Kinder Surprise. Elle s'est étouffée avec une pièce du jouet que contenait la friandise

Ferrero a toujours averti ses consommateurs des dangers de la surprise du Kinder grâce à la notice qui se trouve dans l’oeuf, malheureusement les accidents arrivent tous les jours. C’est ce qui est arrivé à une petite toulousaine de 3 ans.

Elle s’étouffe avec le jouet Kinder

Dans la banlieue de Toulouse, la fillette s’amusait tranquillement dans le salon avec le jouet distribué dans les chocolats Kinder. Sa mère se trouvait avec elle dans la pièce. Alors que la mère et la fille jouaient toutes les deux, l’enfant a avalé une petite roue contenu dans le Kinder et s’est étouffée. Le grand-père de l’enfant a réussi a extirper un morceau du jouet qui bloquait la trachée de sa petite-fille, mais cela n’a pas suffit. Rapidement les pompiers arrivent et parviennent à la réanimer. Cependant les lésions cérébrales dont elle est victime sont trop importante, et elle décède à l’hôpital dans la nuit du 16 au 17 janvier. Le rapport d’autopsie indique qu’il s’agit d’un accident par obstruction des voies respiratoires. Cependant, Ferrero n’est pas responsable de la mort de la fillette.

Ferrero est hors de cause

Deux semaines après le drame, le parquet de Saint-Gaudens, en Haute-Garonne, annonce que l’enfant s’était bien étouffée avec la pièce du jouet d’un Kinder Surprise, mais qu’aucune infraction pénale n’a été commise par le fabriquant. Ferrero met un point d’honneur sur la sécurité des enfants : « la sécurité des consommateurs, et en particulier des enfants, a été, est, et sera toujours sa priorité numéro 1 ». Cela fait déjà 40 ans que le géant de l’agroalimentaire remporte un succès phénoménal avec le Kinder Surprise. Ferrero fait tout pour que les jouets qu’il propose soient le moins dangereux possible pour ses consommateurs. Par exemple, l’entreprise interdit la commercialisation de jouets avec des parties sphériques ou ovales, des trous, de très petits éléments ou encore, des éléments de couleur marron rappelant la couleur du chocolat.