Buzz
Partager sur

Insolite: pour faire pipi, les salariés doivent demander la permission à leur responsable par mail!

Insolite: pour faire pipi, les salariés doivent demander la permission à leur responsable par mail!
Partager
Partager sur Facebook

Les salariés d'une entreprise toulousaine sont obligés d'envoyer un mail à leur responsable pour avoir la permission d'aller faire pipi

Les salariés d’une entreprise située à Blagnac, dans la banlieue de Toulouse, sont obligés de demander par mail l’autorisation de prendre une pause pipi. Mercredi, Thierry Godec, le délégué CFDT de l’entreprise, a dénoncé cette pratique.

Les salariés obligés d’envoyer un mail pour allé faire pipi

Teleperformance est « le leader mondial de la gestion multimédia de l’expérience client externalisée ». Située à Blagnac, près de Toulouse, cette entreprise qui a empochée 3,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2015, s’apprête à améliorer encore son fonctionnement. La Dépêche du Midi explique que Teleperformance a investie dans un nouveau logiciel qui va permettre aux centres d’appel de mieux se partager la charge de travail. Mais il y a un hic. Le logiciel oblige les 140 salariés chargés des clients SFR Numericable à rédiger un mail pour toute demande de pause, y compris la pause pipi. C’est le responsable d’équipe, son binôme ou bien celui appelé le « vigiste » qui autorise, ou non les salariés à prendre une pause. Celle-ci sera donc déduite des 30 minutes de pause journalière auxquelles les salariés ont droit. Pour le comité d’hygiène et de sécurité (CHSCT) de l’entreprise, il s’agit là « d’une atteinte à la dignité de la personne humaine ».

Thierry Godec, un élu du CHSCT, rappelle que tout employé a le droit d’avoir une demi-heure de pause que ce soit pour manger, boire, ou aller aux toilettes. « Il y a un grand risque de non-réponse. Selon les statistiques, les cadres ne passent que 55 % de leur temps devant l’ordinateur. Alors, si vous tombez sur les 45 % et que vous prenez un autre appel qui dure une heure, vous pétez un câble », dénonce-t-il avant d’ajouter : « j’ai 53 ans et depuis que je suis sorti de l’école je ne demande plus l’autorisation d’aller faire pipi ».

Un préavis de grève a été déposé

Thierry Godec explique également qu’un préavis de grève a été déposé pour vendredi 25 mars à partir de 14 heures dans le but de protester contre ce logiciel. Suite aux révoltes, l’homme a confié que désormais, Teleperformance hésite à mettre en place le logiciel. Mais dans la journée de vendredi dernier, l’entreprise aurait finalement expliqué qu’il y avait un problème de paramétrage dans le logiciel et que celui-ci avait été changé afin de « remettre en place nos normes de travail habituelles ».