fbpx
Buzz
Partager sur

Insolite: un cambrioleur enferme le chat dans le congélateur de peur qu’il témoigne contre lui !

Insolite: un cambrioleur enferme le chat dans le congélateur de peur qu’il témoigne contre lui !

A Dunkerque, un cambrioleur a enfermé le chat de ses victimes dans le congélateur, au cas où il témoignerait contre lui

Le cambriolage peut rendre paranoïaque au point de penser que les animaux peuvent parler. Un jeune homme jugé pour divers crimes a été soupçonné d’avoir enfermé le chat des propriétaire d’une maison qu’il a cambriolé. Il aurait agit de la sorte afin que l’animal ne puisse pas témoigner contre lui. C’est bien connu que les chats sont de vilains cafteurs!

Il met le chat dans le congélateur

Mercredi 1er juin, Karim Duhamel, un jeune homme âgé de 21 ans, comparaissait devant le tribunal correctionnel de Dunkerque pour « cambriolage et acte de cruauté envers un animal. » Le jeune homme est soupçonné d’avoir enfermé un chat dans un congélateur afin que l’animal ne puisse pas témoigner contre lui.

La Voix du Nord rapporte que les faits se sont produits dans la nuit du 7 au 8 mai 2014. L’individu s’est introduit par effraction dans le domicile d’une famille dunkerquoise. La maison est complètement vide, ou presque. En effet, le chat de la famille rodait dans la bâtisse. Après avoir dérobé du matériel informatique et de l’argent liquide, Duhamel décide de se débarrasser de ce témoin qui selon lui serait gênant. « Il a sans doute eu peur que l’animal témoigne contre lui » rapporte un policier avec humour.

Le chat est toujours vivant

Fort heureusement, l’animal est toujours en vie. Mais les victimes du vol, une mère et sa fille, on expliqué devant le tribunal que leur chat est devenu sauvage depuis cette mésaventure. En ce qui concerne Karim Duhamel, ce dernier reconnaît le vol. En revanche, il nie avoir mis la boule de poil dans le congélateur. « Il s’oppose en faux à l’épisode du chat dans le congélateur. Cette histoire de chat, de cruauté envers un animal, colore de façon négative cette affaire. Aucun des mis en cause n’a évoqué cet épisode durant les auditions », précise Me Fauquet, son avocate.

Finalement, le cambrioleur a été condamné à quatre mois de prison ferme. Il devra également dédommager la famille à hauteur de 600 euros.