Buzz
Partager sur

Furieux d’avoir perdu son portable, il scalpe et lacère sa femme avec le fil du chargeur !

Furieux d’avoir perdu son portable, il scalpe et lacère sa femme avec le fil du chargeur !
Partage
Partager sur Facebook

Être énervé après avoir perdu son portable, ça arrive, mais il faut savoir se contrôler ! Cet homme n'en a pas été capable...

De nos jours, de nombreuses nouvelles maladies liées à l’internet et l’omniprésence du portable ont été recelées. On peut par exemple être nomophobique, c’est à dire avoir excessivement peur d’être séparé de son portable, qui est comme une partie intégrante de soi, où être atteint de FOMOS, littéralement « Fear of Missing Out », ce qui veut dire avoir peur de rater quelque chose. Cet homme en était-il atteint? Il vaudrait mieux pour lui, même si cela n’expliquerait toujours pas son comportement vis-a-vis de sa femme…

Voir aussi >>>> Morning News: François Hollande toujours en chute dans les sondages, des employés de SFR cassent le portable d’une cliente en direct sur Periscope et un petit garçon bloqué à Roissy depuis 8 jours

Après la perte de son portable, il devient fou

Cet evenement a eu lieu le 10 janvier dernier, en Haute-Savoie, à Rumilly.
Un homme est devenu completement fou après avoir perdu son portable, et c’est sa femme qui en a pâti.
Furieux, il s’est est prit à elle: il l’a d’abord ruée de coups de poings et de pieds !

Puis, il est allé encore plus loin, à la limite de la folie: il lui a coupé les cheveux avec un couteau, et l’a lacérée avec le fil du chargeur de son portable ! On dirait une mauvaise blague, et pourtant la jeune femme a passé un sale quart d’heure pour de bon… Heureusement, elle est encore vivante, mais elle a dû être traumatisée par la scène.

Voir aussi >>>> Une écolière a trouvé le portable du tireur de Tel-Aviv

La peine du conjoint

Cela n’a sûrement pas dû être la première fois que cette scène arrive si on en croit les dires du conjoint violent au tribunal: « c’est à la femme de gérer son mari, de le canaliser ! », a t-il expliqué aux juges.
Evidemment choqués, ils n’ont pas été convaincus par cette défense et l’ont condamné à 8 mois de prison dont 4 avec sursis…