fbpx
Buzz
Partager sur

Football: un joueur sénégalais désespéré jette un sort au but adverse

Football: un joueur sénégalais désespéré jette un sort au but adverse

En plein match de football, un joueur sénégalais a jeté un sort au but adverse. Et ce n'est pas la première fois que ce genre de choses arrive...

Ce dimanche 12 mars, étrange événement dans le monde du football. Lors de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 20 ans contre la Zambie, Ibrahima Ndiaye a jeté un sort contre le but adverse. Un acte qui ne devrait pas rester impuni, et qui étonne chez les occidentaux…

Désespéré par le score de son équipe, il jette un sort au but adverse

Chacun ses méthodes pour gagner un match de football. Ce dimanche 12 mars, un joueur du Sénégal a ainsi essayé d’inverser le cours de la finale de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 20 ans contre la Zambie. Sa sélection était menée 2-0 après environ une heure de jeu quand Ibrahima Ndiaye a tenté le tout pour le tout. Le jeune homme a en effet profité d’un coup de pied arrêté pour poser un grigri dans le but adverse. Vous ne rêvez pas : il a jeté un sort à ce but. (Qui n’a donc pas marché : son équipe a malgré tout perdu.)

Ce n’est pas la première fois qu’un sort est jeté lors d’un match de football…

Les deux pays étant très superstitieux, ils ne prennent pas à la rigolade ces histoires de sorciers. Ibrahima Ndiaye pourrait donc risquer gros. Ce geste lui est d’ores et déjà reproché en Afrique, tandis qu’en occident, les supporters et professionnels du football sont plus surpris qu’autre chose. Ce tweet de BeIN SPORTS en témoigne :

Sous ce dernier, une petite blague d’un twittos sur le match Paris-Barcelone. Les supporters du PSG l’ont encore mauvaise. L’un d’entre eux suspecte un joueur du Barca d’avoir aussi jeté un sort…

Ce n’est néanmoins pas la première fois que ce genre d’événement a lieu lors d’un match. Lors d’une rencontre qualificative pour la Coupe d’Afrique des moins de 17 ans en octobre dernier, les jeunes joueurs guinéens s’étaient mis en quête d’un grigri, accusant leurs homologues sénégalais d’en avoir dissimulé pour protéger leur but. Peut-être qu’en effet, d’autres matchs aux scores désastreux ont eu des actes de sorcellerie en leur sein…