fbpx
Buzz
Partager sur

Finlande: un élan braque une banque en défonçant la vitre de l’établissement !

Finlande: un élan braque une banque en défonçant la vitre de l’établissement !

En Finlande, un élan a braqué une banque en défonçant la vitrine de l'établissement. L'animal a été abattu

A Helsinki, une banque a été la cible d’un braquage hors du commun. Ce jeudi, à l’aube, la police finlandaise a rapporté qu’un élan a fait irruption dans l’établissement en brisant une vitre.

L’élan a foncé à travers la vitre

Les faits se sont déroulés avant l’heure d’ouverture de la banque. C’est à ce moment précis que l’élan a décidé de défoncer la vitre de l’établissement situé au centre d’Helsinki.

Suite à ce casse incroyable, l’élan a été retrouvé près de l’église souterraine Temppeliaukio. L’animal était grièvement blessé, ont rapporté les forces de l’ordre dans un communiqué.

Pour le jeune élan âgé d’environ un an, l’histoire s’est mal terminée. En effet, ses blessures et son comportement peu conventionnel, qui lui a fait érafler au moins une voiture, ont incité la police à l’abattre avant qu’il ne blesse quelqu’un.

Un cas extrêmement rare

Comme l’a expliqué l’inspecteur Arto Laitinen, ce genre de comportement est très rare : « les cas comme celui-là sont relativement rares et parfois les élans peuvent être guidés pour sortir des zones densément peuplées. Souvent ils comprennent eux-mêmes qu’il faut éviter les centres-villes. » Il faut croire que celui-ci n’avais pas bien appris sa leçon.

Alors comment cet élan a pu atterrir en plein centre ville ? L’hypothèse la plus probable est qu’il est arrivé par Seurasaari, une île proche du centre de la capitale où la nature est préservée dans un état sauvage, avant de venir semer le trouble à Helsinki. Les apparitions d’élans dans les villes sont un phénomène assez courant dans les pays nordiques. Pas plus tard qu’en 2014, un animal s’était lui aussi grièvement blessé en passant à travers la fenêtre d’une salle de classe dans la banlieue de Göteborg, au sud-ouest de la Suède. Les autorités l’on ensuite abattu.