fbpx
Buzz
Partager sur

Exclu: Un alpiniste fait la découverte extraordinaire de traces de Yéti !

Exclu: Un alpiniste fait la découverte extraordinaire de traces de Yéti !
Partager
Partager sur Facebook

Un alpiniste professionnel et son guide ont pris des photos de ce qui pourrait être des traces du Yéti, le mythe serai sur le point d'être confirmé !

On ne présente plus l’abominable homme des neiges ou Yéti. Ce monstre légendaire en a fait fantasmer plus d’un. Des hordes d’alpinistes se sont rués dans les hauts sommets de l’Himalaya pour le voir. Steeve Barry en fait parti et sa découverte est assez troublante.

Steve Berry découvre des traces du Yéti

Steve Berry est un alpiniste professionnel qui voue un véritable culte à l’Himalaya. Il est tellement passionné qu’il a bâti sa carrière autour de la chaine de montagne. En effet, Steve a fondé Mountain Kingdoms, une entreprise de guide en montagne. En 2014, il décide d’explorer le mont Gangkar Punsum, dans les montagnes du Bhoutan. C’est avec l’aide d’un guide local qu’il parvient à gravir le pic. A 5350 m d’altitude, l’alpiniste fait une découverte exceptionnelle sur le Yéti « J’ai vu des traces d’ours et de léopard des neiges de nombreuses fois. Mais je n’ai jamais rien vu de tel » confit-il. Et pour cause, les empreintes qu’il aperçoit semblent appartenir à un bipède bien plus grand qu’un être humain.

Il retourne sur les traces du Yéti

L’année suivante, Steve Berry retourne sur le sommet du mont Gangkar Punsum, à quelques kilomètres de l’endroit où il a découvert les premières empreintes. À sa grande surprise, il trouve de nouvelle traces, mais plus petites que les précédentes. Il s’interroge: « quel genre d’animal peut laisser des traces aussi serrées dans les tournants ? ». Même si la présence du monstre des neiges n’a jamais été prouvée, l’alpiniste, lui, croit dur comme fer en son existence. Il insiste en disant que de nombreuses zones du Bhoutan n’ont pas encore été explorées, du fait de la politique de protection de la nature. Énormément de photos du Yéti circulent depuis sa « découverte » en 1887, beaucoup ont été retouchées, mais d’autres sont authentique d’après leurs propriétaires. Mais tant qu’aucune preuves physiques ne sera apportées, la communauté scientifique ne peut pas affirmer l’existence de la créature. .

Source: Metronews