fbpx
Buzz
Partager sur

Une étudiante anglaise veut donner naissance à un bébé martien!

Une étudiante anglaise veut donner naissance à un bébé martien!

Une jeune britannique participe au projet Mars One dans le but de donner naissance à un bébé martien !

On a entendu un peu partout que la fin du monde était proche. L’espèce humaine serait donc en danger. Alors comment remédier à ce problème? La solution se trouve peut-être dans le projet Mars One. En effet, cette expérience scientifique agrémentée d’un soupçon de télé-réalité a donné une idée à une jeune anglaise : elle souhaite donner naissance au premier bébé martien.

Elle participe au projet « Mars One »

Maggie Lieu est une jeune anglaise de 24 ans. Cette étudiante en astrophysique à l’université de Birmingham s’est récemment inscrite pour participer à un projet complètement délirant : le projet Mars One. L’objectif est d’envoyer les premiers êtres humains sur la planète Mars en 2024. Mais leur mission ne s’arrêtera pas là, les heureux gagnants ont également pour objectif de coloniser la planète rouge. Ce projet est un mélange entre expédition scientifique et télé-réalité. Mars One est financé par différents parrains. Parmi eux, il y a le créateur de l’émission Big Brother, le prix Nobel de Physique de 1999 Gerard’t Hooft, et la société de production Endemol qui semblerait s’être retiré du projet. Les 24 personnes sélectionnées gagneront un aller simple pour Mars. Une fois parti, aucun retour ne sera possible. La sélection a commencé en 2013 avec pas moins de 202 586 candidatures. Pour le moment, Maggie figure parmi les 600 personnes de la short-list.

Donner naissance à un bébé martien et fonder une famille

Parmi tous ces candidats, c’est Maggie Lieu a beaucoup fait parler d’elle dans les médias britanniques. Et pour cause, la jeune femme souhaite donner naissance au premier bébé martien. Elle explique dans le Cenventry Telegraph : « Pour débuter une colonie, il faut avoir des enfants sur Mars. cela arrivera. Ce serait un challenge, personne n’a jamais fait de recherches sur l’accouchement dans un environnement à faible gravité ». Les noms des 40 sélectionnés ne sera pas divulgué avant le mois prochain, donc Maggie va devoir patienter encore un peu. De plus, les participants devront suivre un programme d’entraînement de 10 ans avant de débuter la colonisation de la planète Mars. Cependant, les spécialistes ne sont pas aussi optimistes que l’étudiante en astrophysique. Ils émettent des doutes quant à la faisabilité du projet.