fbpx
Buzz
Partager sur

Etats-Unis: elle se fait virer de cours parce qu’elle n’a pas de soutien-gorge !

Etats-Unis: elle se fait virer de cours parce qu’elle n’a pas de soutien-gorge !

Aux Etats-Unis, une étudiante américaine s'est présenter à l'école sans soutien-gorge. A cause de cela, elle a été virée de cours et renvoyée chez elle

Il y a quelques jours, une étudiante de la Helena Hight School dans le Montana s’est présenté à l’école sans soutien-gorge. A cause de ça, elle a été viré de cours et le directeur de l’établissement lui a demandé de rentrer chez elle pour se changer.

Virée parce qu’elle ne porte pas de soutien-gorge

Kaitlyn Juvik est une étudiante américaine qui a récemment été viré de cours. La jeune femme, étudiante de l’Helena High School dans le Montana, a été renvoyée chez elle parce qu’elle ne portait pas de soutien-gorge sous sa blouse noire. Pourtant, la demoiselle avait pris toutes les précautions nécessaire pour ne pas choquer les autres élèves : elle avait collé des caches tétons sur ses seins. Il faut croire que cela n’a pas suffi puisque cet événement est remonté jusqu’aux oreilles des dirigeants de l’établissement. Le directeur de son école l’a ensuite prié de rentrer chez elle pour se changer.

Outrés, les élèves manifestent

Après cet incident, Kaitlyn a été très choquée par leur réaction qu’elle trouve démesurée : « tant que rien n’est montré et que vous êtes couvert, les filles ne devraient pas avoir à porter un soutien-gorge » a déclaré la jeune femme. « Savoir que ma tenue a mis les gens mal à l’aise m’a offensée parce que c’est mon corps. C’est mon corps naturel et je ne vois pas pourquoi il met quelqu’un mal à l’aise, » poursuit-elle.

La jeune étudiantes n’est d’ailleurs pas la seule qui ait été outrée. L’événement a provoqué une polémique au sein de l’Helena High School. Depuis quelques jours, des élèves manifestent en faveur de Kaitlyn Juvik. Parmi les manifestants, des jeunes hommes sont venus avec un soutien-gorge par-dessus leur chemise. Les étudiants sont d’avis que les femmes peuvent choisir si elles souhaitent ou non porter un soutien-gorge.

De plus, il y a même une page Facebook qui a été créée : « No Bra, No Problem » (Pas de soutien, Pas de problème). Elle compte désormais plus de 900 membres.