fbpx
Buzz
Partager sur

Etats-Unis: il meurt après avoir allumé un feu d’artifice sur son crâne

Etats-Unis: il meurt après avoir allumé un feu d’artifice sur son crâne
Partager
Partager sur Facebook

Lors du 4 juillet, jour de la fête d'indépendance aux Etats-Unis, un jeune homme de 22 ans a allumé un feu d'artifice sur con crâne et est mort sur le coup.

Il y a des expériences qu’il vaudrait mieux éviter. Comme vouloir tirer un feu d’artifice depuis le haut de sa tête. Un petit jeu qui a coûté la vie à Devon Staples, 22 ans.

En état d’ivresse au moment du lancement du feu d’artifice

Selon les autorités locales, le jeune américain originaire de Calais (dans l’Etat du Maine) était ivre au moment du drame. Il aurait fait part de son idée à ses amis, qui ont alors tenté de le dissuader, mais sans effet. « Apparemment, il pensait que c’était une excellente idée » a affirmé Stephen Mccausland, un porte-parole du ministère de la sécurité publique de l’Etat. Devon Staples a déclenché l’explosif sur sa tête quelques instants après. Le jeune homme était employé au parc Disney d’Orlando en Floride. Ses amis ont posté des messages de soutien sur Twitter.

Un drame qui enflamme la toile

Le tube avec lequel Devon Staples a tiré était un obus de mortier réutilisable, légal depuis 2012 dans l’Etat du Maine. Cody Staples, le frère de la victime, a déclaré au New York Daily News que « l’accident était bizarre. Devon n’était pas le genre de personne à faire des choses stupides. Il cherchait juste à faire rire les gens. » La victime avait demandé il y a quelques jours sa petite amie en mariage. Son frère a été la première personne à le découvrir mort. « Il ne restait plus rien du corps de Devon quand je suis arrivé. »

Après des messages de condoléances sur la page Facebook « RIP Devon Michael Staples », quelques internautes ont commencé à faire référence aux Darwin Awards, le classement qui récompense les morts les plus stupides sur le web.

Selon le Washington Post, il s’agirait du premier cas de décès lié aux feus d’artifices dans le Maine, depuis que l’Etat a abrogé la loi interdisant la pratique. La fête de l’indépendance fait souvent l’objet de jets de pétards et de feus d’artifices et les drames arrivent régulièrement durant cette journée.

Photo DR