fbpx
Buzz
Partager sur

Environnement: des villageois chinois vendent de l’air pur dans des sacs plastiques !

Environnement: des villageois chinois vendent de l’air pur dans des sacs plastiques !
Partager sur Facebook

En Chine, des villageois ont décidé de vendre de l'air pur dans des sacs plastiques

La Chine est l’un des pays les plus pollués du monde. Une association a même tenté de faire réagir les chinois grâce à un spot mettant en scène des citoyens mutants. Ces derniers ont des cheveux qui poussent dans le nez afin de filtrer les particules toxiques de l’air. La dernière trouvaille, on la doit à des villageois chinois. Ces derniers ont décidé de vendre de ‘air pur dans des sacs plastiques.

Des sacs d’air pur mis en vente par des villageois

Le 20 mars, le portail chinois Sina rapporte que des villageois chinois de la province de Guangdong vendent des grands sacs plastiques remplis d’air pur. C’est Zhi Chenglin, une villageoise, qui a eu l’idée de mettre en vente de l’air. Après avoir travaillé pour une entreprise de livraison à Canton pendant 3 ans, elle était épuisé d’inhaler de respirer continuellement de l’air pollué. Son but n’est pas de s’enrichir, mais plutôt de sensibiliser les citadins à travailler pour un environnement plus propre. Ses produits atypiques sont destinés aux touristes venus visiter la montagne de Jinzi. Ce sont plus des souvenirs que des produits à consommer immédiatement dans la mesure où les randonneurs peuvent respirer tout l’air pur qu’ils désirent dans les montagnes. Si vous souhaitez rentrer chez vous les poches pleines d’air, il faut compter 10 yuans pour les petits sacs, l’équivalent de 1,30 euros, et 30 yuans pour les grands, soit environ 4 euros. A ce prix, les villageois ont même soigné le packaging. Des slogans tels que « acheter de l’air c’est acheter de la santé », « air sans pollution industrielle » et « air prélevé à 1 400 mètres d’altitude » ont été inscrits sur les emballages.

La pollution, un problème de santé publique en Chine

D’après le Places Journal, la région du Guangdong abrite plus de 60 000 usines. Les habitants des zones urbaines vivent en permanence sous un smog, une brume épaisse provenant de la pollution atmosphérique. Le week-end, ils aiment s’aventurer dans les hauteurs des montagnes pour respirer un air sain. En Chine, la pollution est un problème de santé publique. En 2013, une fillette âgée de 8 ans a été diagnostiquée comme étant la plus jeune personne souffrant d’un cancer du poumon. D’après les médecins, la maladie serait due à la pollution.

Des touristes chinoises qui respirent de l'air pur à plein poumon

Des touristes chinoises qui respirent de l’air pur à plein poumon