fbpx
Buzz
Partager sur

Un employé de FedEx charge un avion, s’endort et se réveille en plein vol!

Un employé de FedEx charge un avion, s’endort et se réveille en plein vol!

Un employé de FedEx s'est endormi pendant qu'il chargeait des cargaisons dans un avion. Il s'est réveillé en plein vol

Les journées de boulot sont parfois très dures et on s’accorderait bien quelques siestes de temps à autre. C’est ce qu’un employé de de FedEx a fait. L’homme s’est endormi alors qu’il chargeait des cargaisons. Mais à son réveil, il s’est aperçu qu’il était dans les airs.

L’employé de FedEx s’est endormi pendant le chargement

Vendredi soir, un des employés de la compagnie de transport international de fret FedEx s’attelait à la tâche. Il chargeait des cargaisons dans un avion de la compagnie à l’aéroport de Memphis. Sans doute épuisé après une semaine bien chargée, l’employé s’est endormi dans la soute d’un Airbus A310. Il faut croire que cet homme devait vraiment passer inaperçu parce que sa présence dans l’avion n’a pas été remarquée. C’est donc avec un passager clandestin que l’Airbus a décollé aux alentours de 4h02.

L’homme s’est réveillé alors que l’avion était en plein vol

Vers 5h17, l’employé de FedEx s’est réveillé dans la soute de l’Airbus, au milieu des marchandises. Certainement paniqué, il est allé frapper à la porte du cockpit afin d’avertir les membres de l’équipe à bord de sa présence. Par chance, les personnes présentes l’ont laissé rentrer dans le cockpit afin de s’assurer qu’il atterrisse saint et sauf.

Aux alentours de 5h35, l’avion a atterri à l’aéroport de Lubbock, dans l’Etat du Texas, où le service de sécurité était prêt à accueillir tout ce beau monde. Le FBI ainsi que la police locale ont interrogé le voyageur clandestin avant de le relâcher. L’employé de FedEx n’a pas été arrêté car les autorités ont constaté qu’il n’était pas dangereux et qu’aucune des personnes présentes n’ont été en danger. Kelly Campbell, le directeur de l’aéroport de Lubbok, a qualifié cet événement d’accident inhabituel. On ne sait pas ce qu’est devenu l’employé, mais il a certainement dû se faire remonter les bretelles.