fbpx
Buzz
Partager sur

Elle perd son chapeau et descend le chercher dans la cage aux tigres !

Elle perd son chapeau et descend le chercher dans la cage aux tigres !

Une femme inconsciente a risqué sa vie. Elle est descendue dans la cage aux tigres pour récupérer son chapeau

Au Canada, une femme totalement inconsciente a risqué sa vie. Cette dernière a fait tomber son chapeau dans la cage aux tigres et a décidé de descendre dans l’enclos pour le récupérer.

Elle descend dans la cage aux tigres

La scène s’est déroulée dans le zoo de Toronto, au Canada. La femme se promenait dans le parc animalier lorsqu’elle a fait tomber son chapeau dans l’enclos d’un tigre de Sumatra. Il faut croire que cet objet était très cher à son cœur parce qu’elle n’a pas attendu bien longtemps pour aller le chercher elle même. Un autre visiteur du zoo a filmé toute la scène.

Une fois, remontée, on peut entendre des visiteurs, visiblement très choqués, traiter la femme « d’idiote » et de « mauvais exemple pour les enfants ».

La femme n’aurait jamais pu être en contact avec le tigre

D’après Jennifer Tracey, la porte-parole du zoo, à aucun moment la femme aurait été menacée par le tigre dans la mesure où une barrière intérieure la séparait de l’animal sauvage. Cependant, elle aurait pu se blesser. « En aucun temps elle aurait été en contact avec le tigre. Elle aurait pu facilement se briser la cheville en sautant », explique la porte parole. De plus, elle a précisé qu’il n’y a avait pas d’employé dans ce secteur au moment de l’incident. En principe, quand un visiteur perd un objet dans un espace réservé aux animaux, il doit prévenir un employé. « Il y a des raisons pour lesquelles il y a des clôtures. Elles ne sont pas juste là pour les visiteurs, elles y sont aussi pour protéger les animaux à notre charge », ajoute-t-elle. Elle poursuit en expliquant que lorsqu’un visiteur aperçoit qu’un autre saute par-dessus une clôture ou agit de façon imprudente, il doit alerter un employé du zoo. On est jamais mieux servi que par soi-même, mais il y a des limites.