fbpx
Buzz
Partager sur

Ecosse: un homme de 92 ans prend l’autoroute avec son fauteuil roulant

Ecosse: un homme de 92 ans prend l'autoroute avec son fauteuil roulant

Surprise, sur l'autoroute reliant l'Ecosse et l'Angleterre ce dimanche 5 mars : un homme de 92 ans y conduisait... son fauteuil roulant électrique.

Ce dimanche 5 mars, les automobilistes roulant sur une autoroute d’Ecosse ont eu une grosse surprise. A leurs côtés, ils ont pu voir rouler un nonagénaire dans un fauteuil roulant.

Ecosse: un nonagénaire roulait aux côtés des voitures sur l’autoroute

Rouler en fauteuil roulant pour ne pas payer d’essence et les frais d’une voiture, bonne idée ? Certainement pas ! Un homme de 92 ans devait avoir la tête ailleurs ou ne pas être au courant du code de la route, ce dimanche 5 mars. Le nonagénaire a emprunté l’autoroute M74, route reliant l’Angleterre et l’Ecosse en début d’après-midi. Il s’agissait d’un fauteuil roulant électrique, ce qui lui permettait de prendre une certaine vitesse. Alertés, des automobilistes inquiets pour le sort de l’homme ont appelé la police. Cette dernière est intervenue alors que l’homme se situait au niveau de Motherwell (Ecosse), ville se situant 25 kilomètres environ au Sud de Glasgow. Un porte parole de la police écossaise a déclaré : « Les officiers ont reconduit l’homme à son domicile ». Il a eu beaucoup de chance de s’en tirer indemne : d’autres histoires de la même trempe se sont terminées beaucoup plus mal.

Être en fauteuil roulant, un parcours du combattant au quotidien

La police n’a toutefois pas précisé s’il risquait une sanction ou non. Son âge avancé et son état pourraient plaider en sa faveur. Tous les jours, les personnes en situation de handicap vivent des situations très difficiles. La semaine dernière, sur MCE, nous vous parlions de ces étudiants qui doivent passer le bac en fauteuil roulant. Emmanuel, par exemple, avait ainsi témoigné sur le jour où il a dû passer le bac : « On m’a dit qu’il n’y avait que quelques marches à monter… Mon fauteuil pèse 120 kilos ». la réalité était toute autre. Les établissements sont peu adaptés à leurs besoins. Il se trouve ainsi que ces évènements peuvent devenir des parcours semés d’embûches pour quelqu’un qui se déplace en fauteuil roulant. Pour retrouver l’article, rendez-voussur cette page.