fbpx
Buzz
Partager sur

Une cracheuse de feu se trompe de liquide et se brûle le visage

Une cracheuse de feu a été victime d'un cauchemar bel et bien réel. En concours à Chicago elle a improvisé une démonstration et s'est brûlée le visage.

En déplacement à Chicago pour un concours le mois dernier, Jo Robinson: danseuse de pole dance et cracheuse de feu a été victime d’un terrible accident. La Nord-irlandaise s’est brûlé le visage.

La cracheuse de feu improvise une démonstration

La mère de famille était en déplacement à Chicago pour un concours lorsque celle-ci a connu la pire des catastrophes. Le concours venait pourtant de se terminer quand des filles lui ont demandé de leur apprendre à cracher du feu. « Je suis toujours très prudente, il le faut car les flammes peuvent parfois atteindre dix mètres de hauteur » a expliqué Jo Robinson au journal The Sun.

Seulement voilà, au moment d’improviser son show, la jeune femme s’est rempli la bouche avec du kérosène à la place de la paraffine. Lé début du cauchemar pour Jo Robinson.

En effet, celle-ci a expliqué sa situation à partir de ce moment précis. Dans sa bouche, la texture de la paraffine lui paraissait épaisse.

Ainsi, elle a compris que quelque chose clochait et n’était pas comme d’habitude mais a quand même continué…

La cracheuse de feu commence à brûler

En quelques secondes sa bouche est devenue une vraie boule de feu. Sur le coup, Jo Robinson ne s’est pas vraiment rendue compte de ce qu’elle était en train de vivre. Elle se souvient avoir eu très chaud avant de se jeter au sol pour éteindre les flammes.

En effet, connaissant son métier, la cracheuse de feu est restée relativement calme contrairement aux autres filles, qui elles hurlaient.

Le corps de Jo a brûlé pendant trois ou quatre secondes. La jeune femme a été touchée au visage, aux yeux, à la gorge, à la poitrine, aux mains et aux poumons.

De plus, risquant de faire une crise cardiaque, elle a été opérée en urgence.

Néanmoins, pour éviter tout problème respiratoire en avion, elle a dû attendre deux semaines avant de pouvoir retourner en Irlande du Nord.