fbpx
Buzz
Partager sur

Chômage: 400 employés apprennent leur licenciement par mail en pleine nuit

Chômage: 400 employés apprennent leur licenciement par mail en pleine nuit
Partager sur Facebook

400 employés d'une start-up ont découvert leur envoie au chômage par un mail envoyé durant la nuit par leur PDG. Celle-ci a totalement disparu depuis trois jours.

Ils ont débauché le soir, ils sont rentrés chez eux tranquillement et le lendemain, en arrivant au travail, 400 employés d’une start-up, Zirtual, ont découvert que leur entreprise avait… fermé. Sans prévenir, la PDG Maren Kate Donovan, a fermé l’entreprise selon le journal Business Insider. Aucune explication, aucun détail n’a été donné aux employés qui ont reçu leur lettre de licenciement dans la nuit… par mail ! De très mauvais goût, même si la législation américaine est assez large en ce qui concerne le renvoi d’employés.

Les employés au chômage, hallucinés par ce qui s’est passé

Parmi les employés, Meagan Rivers n’en revient pas. Elle tweet: « un mauvais choix de mots dans le mail de Zirtual à ses clients en disant que le service est en pause. Ils nous ont dit de nous inscrire au chômage ». Surtout qu’aujourd’hui, les 400 nouveaux chômeurs se retrouvent sans aucun soutien financier. Leur emploi leur offrant un plan retraite et une assurance maladie, ils ont tout perdu.

Des dettes trop importantes pour l’entreprise

Sur le site internet officiel de l’entreprise basée à San Francisco, une annonce à l’encontre de ses clients explique que « les opérations sont en pause » pour réorganiser la structure de l’entreprise qui avait levé 5,5 millions de dollars en deux ans. Selon le journal américain, relayé par le Parisien/Aujourd’hui en France, ce sont des dettes trop importantes qui auraient causé la perte de l’entreprise.

La PDG injoignable risque gros

Mais la PDG risque gros. En effet, dans la législation californienne, une société est censée prévenir au minimum 60 jours à l’avance ses employés avant une fermeture de l’entreprise. Mais aujourd’hui, Maren Kate Donovan, qui est injoignable depuis trois jours, risque de graves conséquences judiciaires.