Buzz
Partager sur

Insolite: une jeune canadienne est allergique à l’hiver !

une jeune canadienne est allergique à l'hiver grande
Partage
Partager sur Facebook

Au Canada, une jeune femme de 21 ans est allérgique à l'hiver. Le froid lui procure des symptômes dangereux et très risqués pour sa santé.

Au canada, une jeune femme est allergique à l’hiver. Et cela n’a rien d’un mauvais jeu de mots. A cause d’une maladie très rare, le froid lui provoque de graves réactions sur la peau. Ainsi que de l’urticaire. MCE vous en dit plus.

Un hiver dangereux

Arianna Kent, une canadienne, souffre d’une maladie très rare. En effet, le froid lui provoque de graves crises d’urticaires. Elle risque alors de subir un choc anaphylactique, lorsque les températures baissent. Notamment, en hiver. Agée de 21 ans, elle a déjà été hospitalisée trois fois par mois en raison de graves symptômes. A Edmonton, au Canada, l’hiver se trouve particulièrement glaciale. Pouvant même atteindre les -40 degrés. Arianna doit alors rester le plus souvent à l’intérieur. Ou se couvrir avec plusieurs couches de vêtements. Car même aller de chez elle à sa voiture peut s’avérer potentiellement dangereux.

Arianna doit aussi faire attention à ses gestes du quotidien. Par exemple, ouvrir le réfrigérateur, manger de la glace ou tenir un verre avec des glaçons à l’intérieur. « Cela provoque des brûlures et des démangeaisons sur la peau. Pour ma gorge, c’est comme de l’asthme. On inhale plus fort et on a du mal à respirer. C’est comme si quelque chose écrasait votre poitrine. La rendant plus étroite et plus lourde. Je peux subir un choc anaphylactique complet. Alors je dois avoir recours à un EpiPen. » explique la jeune femme pour qui l’hiver s’annonce long et compliqué.

Déménager dans un pays ou il n’y a pas d’hiver

D’après l’organisation nationale des maladies rares, ce type d’urticaire représente 1 à 3% des cas. Il toucherait environ une personne sur cinq au cours de sa vie. Notamment en hiver. Mais la cause exacte n’a pas encore été trouvée. Aussi, la cas d’Arianna s’avere tellement rare, que même les médecins ne comprennent pas. « C’est une allergie si étrange et rare. Les gens pensent que c’est une blague. Souvent, les gens ne me croient pas. Et ne savent pas que c’est une vraie allergie » explique Arianna. Pour aller mieux, la jeune femme devrait alors déménager dans un pays ou il n’y a pas d’hiver.