fbpx
Buzz
Partager sur

Brésil : un singe ivre attaque au couteau les clients d’un bar!

Brésil : un singe ivre attaque au couteau les clients d’un bar!
Partager
Partager sur Facebook

Au Brésil, un singe ivre a attaqué au couteau les clients d'un bar

Les singes, tout le monde les trouve mignons. Ce sont des petites, ou grosses boules de poils toujours prêtes à jouer et faire des farces. Mais ne vous fier pas à leur apparence, ils peuvent être de redoutables meurtriers !

Le singe a vidé le rhum qu’il restait sur les tables

Il y a quelques jours, à Patos, un petit village du Brésil, un singe a littéralement pété les plombs! Alors que la fête battait son plein dans un bar du village, le singe a décidé de s’inviter et de trinquer avec les clients. D’après l’une des personne présente ce jour là, l’animal s’est introduit dans le bar avant de voler un verre de cachaça, l’eau de vie brésilienne qui est utilisée pour préparer les caïpirinhas. L’animal s’est ensuite empressé de vider les restes de rhum qui traînaient sur les tables. Après s’être désaltéré, le singe s’est ensuite rendu dans la cuisine et s’est emparé d’un couteau. D’après les individus présents, la boule de poil armée jusqu’aux dents a poursuivi les clients du bar. Il semblerait que seules les hommes aient été attaqués, un vrai gentleman ce singe ! Puis, il est monté sur le toit toujours armé du couteau. Un des clients du bar a pris une vidéo pour immortaliser cet événement. Vous pouvez la voir ci-dessous:


Un singe ivre attaque les passants avec un couteau par mensquare

Le singe a été capturé

Afin d’éviter le pire, les pompiers ont été appelé et sont vite arrivés pour capturer l’animal. Si vous vous posez la question, le singe n’a pas été envoyé en cure de désintoxication mais il a plutôt été relâché dans la nature. Cependant, la bête a continué a se montrer agressive envers les humains. L’animal a donc été capturé une nouvelle fois afin d’être transféré dans une réserve. C’est ce qu’a expliqué le lieutenant-colonel Saul Laurentino, cité par le 20 Minutes : « Nous avons dû le reprendre, car il était menaçant pour des enfants vivant à proximité de la réserve. Nous allons l’envoyer à l’Institut brésilien de l’environnement et des ressources naturelles renouvelables (Ibama) à Sousa. Là, ils évalueront si l’animal peut revenir dans la nature, ou s’il doit être placé en captivité ». Au moins là bas, il ne risque pas de devenir alcoolique.