fbpx
Buzz
Partager sur

Il balance un alligator par la fenêtre d’un fast food pour faire rire son pote

Il balance un alligator par la fenêtre d’un fast food pour faire rire son pote
Partager sur Facebook

L'alligator a fait un sacré saut ce jour là ! Les clients ont dû faire une tête, en voyant leur serveur intercepter l'animal...

Un homme en Floride a été arrêté pour avoir délibérément jeté un alligator à travers la fenêtre d’un restaurant.

Les faits

Joshua James, 23 ans, a jeté un enorme alligator à la figure d’un membre du staff pendant qu’il attendait sa commande, dans le restaurant Wendy à Royal Palm Beach.
Sa mère a expliqué à WPTV que son fils n’est pas une personne violente et qu’il n’a jeté l’alligator à travers la fenêtre du restaurant que pour faire une blague à un ami qui y travaillait !
Ca, pour une blague…

Voir aussi >>>> Quand Maître Gims se balade avec un crocodile … (Photo)

L’explication de sa mère

«C’est un blagueur !» explique t-elle. «Il fait des blagues comme ça parce qu’il croit que c’est drôle.»
Mr James était entrain de recevoir sa commande quand un membre du staff s’est retourné et a réussi à attraper le reptile de sang froid, avant de le jeter de l’autre côté du comptoir, d’après la source du Florida Fish et de la Commission de la Conservation de la Vie Sauvage. (FWC)

Le blagueur a été chargé d’attaque aggravée avec une « arme mortelle », et d’avoir illégalement tué possédé ou capturé un alligator.

L’incident décrit a eu lieu en octobre, mais Mr James vient juste d’être pris en charge pour son procès.
C’est CCTV qui mena à son arrêt.
«Je comprends même pas !» ajoute sa mère. «Juste une blague stupide de sa part, et les choses prennent cette tournure. C’est débile.»

Le cheminement de l’alligator

Mr James dit avoir trouvé l’alligator sur le côté de la route et l’avoir amené au restaurant, d’après FWC. L’animal a plus tard été libéré dans un canal du coin.

Voir aussi >>>> Floride: pour échapper à son arrestation un homme se jette dans un étang et se fait manger par un crocodile

source et credit photo: The Telegraph