Buzz
Partager sur

Australie: un cadavre enfermé dans les toilettes d’un fast food a été découvert 3 jours plus tard !

Australie: un cadavre enfermé dans les toilettes d’un fast food a été découvert 3 jours plus tard !
Partage
Partager sur Facebook

En Australie, le cadavre d'un homme enfermé dans les toilettes d'un fast food a été retrouvé 3 jours plus tard. La police ignore comment il a atterri là

On ne sait jamais sur quoi on peut tomber lorsqu’on va faire pipi dans un restaurant, ni ce qu’il peut nous arriver! Il y a quelques temps, un homme s’est rendu dans un fast food australien. Trois jours après, son corps sans vie a été retrouvé dans les toilettes de la chaîne de restaurant. Actuellement, la police australienne essaye de déterminer comment il a pu atterrir ici et surtout, comment cet homme a pu resté enfermé trois jours dans les toilettes sans que personnes ne s’en rende compte.

Il découvre un cadavre dans les toilette d’un fast food

Les faits se sont déroulés vendredi 15 juillet, dans une succursale de la chaîne de fast food Hungry Jack’s situé dans la banlieue de Perth, au sud-ouest de l’Australie. Comme l’explique la presse local, un homme se serait rendu dans fast food ce jour-là, mais ce n’est que le lundi 18 juillet, au matin, que son cadavre a été découvert.

Suite à cette découverte morbide, la chaîne a déclaré dans un communiqué de presse: « Hungry Jack’s collabore avec toutes les autorités impliquées dans l’enquête sur l’affaire survenue dans le restaurant de Balga en Australie-Occidentale. »

D’après la police, la mort n’est pas suspecte

Depuis, les autorités australiennes essayent de déterminer comment ce cadavre a pu rester enfermé pendant trois jours dans les toilettes d’un restaurant sans que personne ne s’en rende compte.

Si le corps sans vie de l’homme est resté trois jours dans les toilettes, la police n’a pas précisé à quand remontait la mort de l’individu. Cependant, on sait que le cadavre a été découvert à l’intérieur d’une cabine verrouillée. « La mort n’est pas suspecte et nous allons rédiger un rapport qui sera transmis au médecin légiste, » a expliqué une porte-parole de la police à l’AFP. De plus, selon la presse locale, le fast food était ouvert le samedi pendant toute la journée, et une grande partie le dimanche.