fbpx
Buzz
Partager sur

Angleterre: une émission donne 26000 livres à des familles pauvres

Angleterre: une émission donne 26000 livres à des familles pauvres

En Angleterre, une émission fait beaucoup parler d'elle ces derniers temps. Elle propose de donner 26000 livres à des familles pauvres.

En Angleterre, un nouveau show fait fureur. Diffusé sur Channel 5, The Great British Benefits Handout a ainsi un concept assez singulier. Il s’agit de donner 26,000 livres à des familles en difficulté pour les aider à remonter la pente.

UCT : une technique déjà utilisée en Suisse et en Finlande

Cette somme est ainsi habituellement ce qu’ils gagnent en un an. Scott Gavin, un des participants, pense acheter une maison en Espagne. « C’est bizarre de se dire : ouais, j’ai des vacances. » Il parle de tout ce qui a changé dans sa vie. Il n’arrive plus à dire non à ses enfants. Il était habitué à répondre à ces derniers quand ils lui demandaient « je veux ça, je veux ça » « Je n’ai pas d’argent ». Mais ils voient ce que j’ai sur mon compte et me disent « Regardes, si, tu as tout cet argent ! »
Le show est très controversé. Mais cette pratique se fait pourtant dans certains pays. Elle s’appelle Unconditional Cash Transfer (UCT). L’idée est que donner cette somme à une famille peut les aider à se sortir de la pauvreté pour de bon. Cet argent peut leur servir pour commencer un business, investir. En Suisse et en Finlande, la pratique est répandue.

Regarder ces familles dépenser leur argent, du « Porno de la pauvreté »?

Guy Davies, directeur de la Channel 5, déclare ainsi : « Avec ces 26,000, ces familles peuvent avoir la chance de sortir du piège infernal de la misère. Cette émission montre le processus. Les résultats sont à la fois surprenants et fascinants. J’espère que l’expérience stimulera aussi le débat. » Mais il y a néanmoins de nombreuses critiques sur l’émission télévisée : être pauvre et regarder quelqu’un de pauvre se faire donner une grosse somme d’argent à dépenser n’est pas très agréable. Les plus cyniques appellent donc ça le « Poverty-porn ». Le porno de la pauvreté. De plus, certains participants ne réfléchissent aussi pas a une manière d’investir cet argent. Ils vont faire du shopping compulsif. C’est sur que si on fait ça, ce n’est pas très utile. Que pensez vous donc de la pratique ?

Source: The daily mail