fbpx
Buzz
Partager sur

Amour: des chercheurs mettent au point une caméra qui détecte si vous êtes amoureux !

Amour: des chercheurs mettent au point une caméra qui détecte si vous êtes amoureux !

En Espagne, des chercheurs ont mis au point une caméra très particulière. En effet, elle permet de détecter si vous êtes amoureux

Vos sentiments les plus intimes vont peut-être être dévoilés par une caméra mise au point par des chercheurs espagnoles. En effet, grâce à des capteurs thermiques, cet appareil peut détecter si vous êtes amoureux.

Une caméra qui détecte l’amour

Le site américain Vocativ rapporte que des chercheurs espagnoles de l’université de Grenade ont mis au point une expérience, qui selon eux, détecte le sentiment amoureux. Au cours de leur étude, ils ont utilisé une caméra thermographique.

Pour mettre au point une telle invention, ils ont étudié les variations de températures des mains et des visages de 60 volontaires. Ces derniers ont dû plonger leur main dominante dans l’eau glacée. Un premier groupe de volontaires a visionné des photos d’amis, le second a quant à lui visionné des photos de leur âme sœur. Par la suite, les chercheurs ont comparé les différentes images captées par la caméra thermographique.

La conclusion des chercheurs

D’après leurs observations, les chercheurs espagnoles ont conclu que les mains des membres du groupe 2 ont retrouvé leur température normale plus rapidement que celles du groupe 1. Ils ont expliqué que la température des joues, du nez, du front et des mains des individus qui ont visionnés des photos de leur partenaire a augmenter de deux degrés par rapport celle des autres participants.

Comme le rapporte 20 Minutes, l’augmentation de la température dans ces différentes parties du corps est liée à un état d’excitation du système nerveux : « la température est liée aux systèmes nerveux sympathique et parasympathique, à ce que vous ressentez, à votre état d’excitation, et il est très simple de détecter et de mesurer le travail du système nerveux périphérique », explique le professeur Francisco Tornay.

Dans un future plus ou moins proche, les chercheurs de l’université de Grenade souhaiteraient que cette technologie soit intégrée aux smartphones.