fbpx
Buzz
Partager sur

Agacé par l’aboiement des chiens du voisin il leur tire dessus à la carabine

Agacé par le vacarme des quatre chiens de son voisin, un homme s'est procuré un carabine et a décidé de mettre fin aux aboiements.

Un septuagénaire de Vendres (Hérault) s’est fait prêter une carabine pour faire cesser les aboiements des chiens de son voisins. Agacé par ce vacarme, il leur a tiré dessus samedi.

Des chiens visés à la carabine

« Heureusement pour eux, je suis mauvais tireur », l’habitant de Vendres assume pleinement ses actes. Ce serait même lui qui aurait prévenu la police.

En effet excédé par les aboiements des quatre chiens de son voisin, le vieil homme est passé à l’attaque. Ancien combattant de la guerre d’Algérie, le septuagénaire a perdu au niveau de la précision.

Ainsi, il s’est donc fait prêter par un ami une carabine 22 long rifle pour tirer sur les animaux. « La discussion, les courriers, depuis deux ans cela n’a rien donné. Maintenant, les choses vont évoluer » avait-il prévenu son voisin. Le retraité parle « d’actes entièrement réfléchis« . Une décision radicale, c’est le moins que l’on puisse dire.

Néanmoins, aucun chien n’est mort mais deux ont été blessés et conduit chez le vétérinaire.

Le propriétaire des chiens porte plainte

Même si le propriétaire avait été prévenu par son voisin, il n’a pas hésité à porter plainte contre lui. Après plusieurs menaces, le voisin avait fait le nécéssaire pour que ses chiens ne fassent plus de bruit.

Le retraité n’a rien voulu entendre: « Quand il est venu ce matin, il m’a dit qu’il prendrait ses chiens ce soir, je lui ai dit qu’il était trop tard« .

De plus, les deux hommes ont été entendus, ils avaient même rendez-vous avec le conciliateur de justice pour exposer le litige.