fbpx
Buzz
Partager sur

15 jeunes marocains contaminés par la rage après avoir violé un âne

Quinze mineurs ont attrapé la rage après avoir violé un âne dans la région de Sidi Kacem au Maroc. Les jeunes ont entre 7 et 15 ans.

Quinze jeunes marocains ont contracté la rage juste après avoir violé un âne. Ils ont donc du être hospitalisés d’urgence pour être traités contre la maladie.

Des jeunes violent un âne

L’incident s’est déroulé le 10 août dans la région de Sidi Kacem au Maroc. Alors qu’il ou plutôt qu’elle était dans son enclos, une ânesse s’est faite attraper puis violer par quinze Marocains. Les jeunes ont entre 7 et 15 ans.

En effet, les jeunes garçons ont été évacués d’urgence à l’hôpital pour être traiter contre la rage. Ainsi, l’animal a été obligé de subir 15 viols mais leur a en échange laissé un cadeau en souvenir. Pour se défendre, l’un des jeunes à évoqué « l’absence d’endroit où s’amuser ». Une excuse qui reste peu crédible.

Au Maroc, la zoophilie ne fait pas encore partie des préoccupations du gouvernement. De plus, ces actes sont assez régulier dans le payse mais surtout dans les campagnes. Ce n’est pas la première fois qu’une histoire de la sorte fait polémique.

Les jeunes font scandale

Ainsi, une association protectrice des animaux s’est révoltée contre cette action « barbare ».

« On crie au scandale, pourtant tout le monde sait que dans le milieu rural, les premières expériences sexuelles se font souvent sur des animaux » a déclaré Amal Elbekri, le secrétaire générale adjointe du Réseau associatif pour la protection animale.

Les associations marocaines espèrent faire changer les mentalités. Elles profitent de ces faits divers pour ouvrir les yeux au gouvernement mais surtout pour ces pratiques soient sanctionnées et ces zoophiles rééduqués.