fbpx
Buzz
Partager sur

Crash de Dropped: les familles des victimes dénoncent la société de production ALP

Crash de Dropped: les familles des victimes dénoncent la société de production ALP
Partager
Partager sur Facebook

Les familles des victimes du crash de Dropped dénoncent le manque de soutien de la société de production ALP

Il y a une semaine, un accident terrible survenait en Argentine lors du tournage de la série Dropped. Au total, 10 personnes ont perdu la vie au cour dans le crash de Dropped Parmi les victimes se trouvait la nageuse Camille Muffat, le boxeur Alexis Vastine et la navigatrice Florent Arthaud.

Si les autres sportifs et les membres de la production ont été profondément choqués par ce terrible accident. Les familles des victimes ont été dévastés par cette nouvelle. Mais depuis quelques heures, la mère d’une des victimes dénonce la société de production ALP.

La société de production pointé du doigt

Alors qu’une enquête technique a été ouverte afin de déterminer les causes de cet accident, la société de production ALP est déjà pointé par les familles des victimes. En effet, la mère d’une des victimes Lucy Mei-Delby critique violemment la société de production. Selon elle, elle a été contacté par la société afin de l’aider à se rendre en Argentine pour rapatrié le corps de sa fille. Le lendemain, une personne de la production m’a rappelée pour me dire qu’elle ne pourrait pas m’organiser le voyage par manque de temps et à cause des avions surbookés a-t-elle confié.

Excédée, Leridith Mei déclare C’est lamentable. C’est de l’irrespect. Je suis scandalisée. C’est bidon. Il y a trois avions qui partent tous les jours de Paris pour Buenos Aires. Et puis, j’ai vérifié, il y a encore de la place sur les vols. Avant d’ajouter Ils se sont rendus compte que cela coûtait trop cher. ALP a tué une deuxième fois les victimes du crash.

Les familles se sentent abandonnées

Du coté des autres familles même constat. La famille du boxeur Alexis Vastine se sent abandonnée. Le père de ce dernier dénonce aussi le manque d’informations fournies par ALP C’est nous qui étions obligés d’appeler pour avoir des nouvelles a déclaré ce dernier.

Face à ce scandale, la société a livré un communiqué à l’AFP Les différentes autorités, françaises et argentines, avec lesquelles nous sommes en contact nous empêchent de synchroniser les départs des corps avec un éventuel accompagnement par les familles. Nous attendons une date officielle a expliqué un porte parole de l’AFP.

Crédit Photo : TF1.fr