fbpx
Buzz
Partager sur

50 Nuances de Grey : elle n’arrive pas à enlever ses menottes et finit à l’hôpital

50 Nuances de Grey : elle n’arrive pas à enlever ses menottes et finit à l’hôpital

Les urgentistes de Fougères dans l'Ille-et-Vilaine ont eu affaire au premier effet pervers du film 50 Nuances de Grey : ils ont reçu une femme qui se avait le poignet coincé dans des menottes

Il ne fait aucun doute que le buzz autour de l’adaptation cinématographique de 50 Nuances de Grey a donné des idées à de nombreuses fans, elles et ils sont des milliers à voir dans cette oeuvre la fin d’un tabou et une ode à l’émancipation sexuelle. C’est ce même film 50 Nuances de Grey qu’on ne peut s’empêcher de citer en apprenant ce fait divers insolite : une femme s’est retrouvée aux urgences du centre hospitalier de Fougères dans l’Ille-et-Vilaine le poignet entravé par une menotte.

Les urgentistes démunis face à la femme menottée

La victime de ce fâcheux incident était incapable de retirer bracelet qui lui entourait le poignet. Comme l’histoire a prouvé que cette femme ne s’était pas faite arrêter par le police, la présence de ces menottes sur ces poignets ne peut-être imputée qu’à un jeu sexuel qui aurait mal tourné, ou une soirée de fan dédiée au film. Les urgentistes n’ont hélas pas pu faire grand chose pour lui retirer l’objet (l’amputer n’était pas une option raisonnable) et ce sont donc des policiers qui ont été obligés de se rendre sur place pour retirer les menottes à l’aide d’un passe universel.

Reproduire les scènes de 50 Nuances de Grey peut s’avérer dangereux

Nous sommes donc face au premier effet pervers du film 50 Nuances de Grey nous poussant à avertir le public : attention, les accessoires visibles dans le film ne sont pas à mettre entre toutes les mains. Veillez également à avoir la clé des menottes en cas de dérapage.

L’autre effet indésirable provoqué par la sortie de se film est l’hystérie de ses fans : un écossait a été victime d’une agression pendant la projection du film 50 Nuances de Grey. Trois spectatrices ivres et surexcitée s’en sont prises à lui alors qu’il tentait de les calmer pour profiter du film.

Source : Ouest-France