fbpx
Buzz
Partager sur

Delphine Apiou: le scandale grossit sur la Toile

Delphine Apiou: le scandale grossit sur la Toile
Partager
Partager sur Facebook

La Toile s’embrase suite au débordement de Delphine Apiou sur la chaîne Chérie 25. Lors d’un débat sur la maigreur des mannequins, la rédactrice en chef du magazine Biba a transformé en vérité générale un flux de clichés sur les personnes en surpoids, qualifiés avec dédain de grosses

La dessinatrice Olivia (à Paris) a fait savoir sur Facebook sa profonde déception et revendique clairement son 46 je peux dire que oui, je suis heureuse et même je me sens jolie, voire même je me sens bonne, carrément.

Sur le site madmoizelle.com, Zoé, taille 38, interpelle Delphine Apiou Sortez. Sortez, et regardez le monde. Regardez ces femmes et ces hommes dans la rue. Il n’y a rien qui soit laid ou honteux. Rien qui ne mérite pas d’être vu. Tout ce que vous voyez là, c’est la vraie vie.

Stéphanie Zwicky, célèbre blogueuse pulpeuse et bien dans sa peau a carrément publié un lettre ouverte à l’intention de la rédactrice en chef de Biba leblogdebigbeauty.com. Je vais être à mon tour très dure avec vous, vous salissez l’art qu’est la mode. Vous l’enveloppez de clichés, véhiculez la non accessibilité de la mode aux communs des mortels. (…) La mode est un paysage aux lignes droites et aux courbes sinueuses, le mélanges de ces lignes font qu’elle est intéressante et en relief. Et non pas un tableau maussade réservé aux beaux et aux minces. 

Le dragon de la gente féminine ronde, titre le site laurendesamonac.com.

Sur le forum du site vivelesrondes.com, les internautes appellent à boycotter le magazine.

La réponse de Delphine Apiou

Sur la page Facebook de Biba, Delphine Apiou s’est excusée et a justifié son discours: l’idée n’est absolument pas de verser dans la culpabilisation des rondes ou de prôner un discours anti grosse. Loin de là, je vous assure. Oui, bien sûr on peut être ronde et s’assumer… mais à quel prix! » Oui parce que le combat de Delphine Apiou c’est d’abord lutter contre l’hypocrisie « quelle ronde n’a jamais pensé à perdre du poids, ne serait-ce pour raison médicale (situation où la culpabilité est peut-être à son comble).

Un mea culpa qui ne semble pas avoir fait l’unanimité auprès des (ex) lectrices du magazine à en juger par les commentaires…

Photo CC @D.R

Isabelle Lafond