fbpx
Buzz
Partager sur

Harry Potter : la saga réécrite par une chrétienne fanatique

Harry Potter la saga réécrite pour correspondre aux valeurs de l'église

Une mère de famille a décidé de réécrire la saga Harry Potter à sa sauce. Son but : remplacer les allusions à la sorcellerie par des passages plus bibliques

La sorcellerie, ce n’est pas pour tout le monde. Si la saga Harry Potter, déclinée en romans et en films, fait partie des plus populaires de tous les temps, certains ne voient pas d’un bon œil cette utilisation abusive de baguettes. Et ne se privent pas de le faire savoir. L’auteure JK Rowling avait ainsi eu plusieurs fois affaire à des groupes d’extrémistes religieux l’accusant de pervertir la jeunesse. Ces derniers peuvent se rassurer, une nouvelle version des livres est désormais disponible, dans une version édulcorée qui permet aux lecteurs d’éviter les flammes de l’enfer.

Harry Potter et les fanatiques religieux

L’initiative, comme on pouvait s’y attendre, vient des Étast-Unis, pays peu connu pour sa tolérance. Grace Ann, femme au foyer et fière de l’être, a décidé de réécrire la saga pour la rendre plus accessible pour sa progéniture. Mes petits m’ont demandé s’ils pouvaient lire les livres d’Harry Potter. Et bien sûr, je suis heureuse pour eux qu’ils les lisent. Mais je ne veux pas qu’ils se transforment en sorciers ! Alors, je me suis dit… “Pourquoi ne pas faire quelques légères modifications, afin que ces livres deviennent pour toute la famille ?” Et ensuite, j’ai pensé: “Pourquoi ne pas partager ceci avec toutes les mamans qui rencontrent le même problème ?” Alors… ta-da ! Le voilà ! Je suis tellement excitée de partager ceci avec vous tous !

Le résultat a pour titre Harry Potter à l’école des prières et des miracles. On y retrouve un Dumbledore marié, des femmes qui savent rester à leur place, et une théorie de l’évolution enseignée comme un simple conte de fées par Hagrid. Les Dursley, bien entendu, y sont représentés comme des socialistes athées tentant d’empêcher Harry d’être sauvé. Quant à Voldemore, il y est représenté comme un membre du Congrès tentant d’empêcher les chrétiens de pratiquer librement leur religion. Pour les plus anglophones, le lien pour les premières pages est ici.