fbpx
Buzz
Partager sur

Il viole un bonhomme de neige et se gèle le pénis

Il viole un bonhomme de neige et se gèle le pénis
Partager
Partager sur Facebook

Un sexagénaire anglais s'est retrouvé aux urgences après avoir tenté de s'accoupler avec un bonhomme de neige. Son geste lui a occasionné des engelures au pénis

On va finir par devoir mettre en place une petite pastille spéciale pour les faits divers de ce genre : Ceci n’est pas une blague. Car non, ici ce n’est pas Le Gorafi (même si selon certains médias, cette news aurait pour origine une blague), et ce sexagénaire anglais a bel et bien fini avec le pénis gelé après avoir tenté d’assouvir ses pulsions sexuelles sur un bonhomme de neige.

Les faits se sont déroulés dans une petite bourgade près de la ville de Blackburn au Nord-Ouest de l’Angleterre : Kenneth Guillespie, 64 ans, passait une bonne petite soirée alcool en solitaire lorsqu’il serait tombé sous le charme d’un individu incontournable des fêtes de fin d’année : un bonhomme de neige. Il n’a alors pas pu s’empêcher de tenter de concrétiser avec lui et l’a enlacé et a frotté son pénis contre lui.

Son histoire d’un soir lui cause des engelures au pénis

Chacun ses fantasmes pourrait-on dire, mais le problème avec les bonhommes de neige : c’est qu’ils sont faits de neige. Et notre ancien postier aujourd’hui au chômage a découvert les dégâts que pouvaient causer la glace sur des parties génitales : il a finit par être admis aux urgences. Son pénis présentait des engelures, qui peuvent causer de grave séquelles : les engelures peuvent provoquer une infection, la gangrène, voire l’amputation du membre. a déclaré l’un des médecins qui s’est occupé de son cas.

Ces médecins connaissent d’ailleurs bien Kenneth qui, de part sa sexualité particulière et son goût pour l’alcool a déjà été conduit aux urgences : De temps en temps, il se coince dans quelque chose, ou se retrouve avec un objet à l’intérieur de lui. Mais la dernière fois, c’était encore plus étrange raconte un membre du personnel urgentiste dans les médias locaux.

La petite virée de Kenneth n’est pas non plus du goût des riverains : imaginez les parents et enfants du quartier qui s’étaient attelés au modelage du bonhomme de neige et qui l’ont découvert dans un sale état, jonché de bouteilles d’alcool et de traces de sperme. La magie de Noël a dû en prendre un coup.

Source : Atlantico