Buzz
Partager sur

Racisme : ils lui jettent une banane en plein match, Dani Alvès la mange devant ses détracteurs

Racisme : ils lui jettent une banane en plein match, Dani Alvès la mange devant ses détracteurs
Partager
Partager sur Facebook

Dani Alvès, joueur de football professionnel en Espagne a décidé de contrer le racisme. Alors qu'il est en train de jouer, des supporters lui ont balancé une banane, il en a profité pour la manger et répondre aussi aux supporters racistes.

Le sport est l’espéranto des races. Beaucoup de supporters devraient méditer sur cette phrase de Jean Giraudoux. Dani Alvès, défenseur brésilien a essuyé une fois de plus la méprise et la méchanceté des bas-fonds de l’humanité. Victime d’un racisme de mauvais goût, il a décidé de le prendre à la légère et d’y répondre de manière exemplaire. Alors qu’il était en plein match, les supporters de Villarreal n’ont pas trouvé plus malin, que de lui jeter une banane sur le terrain de foot. Le joueur a surpris tout le monde par son calme face à la situation puisqu’il a simplement mangé le fruit et a continué à remplir son rôle de joueur professionnel.

Joueur depuis déjà 11 ans en Espagne, le défenseur du FC Barcelone a expliqué après le match « Cela fait onze ans que je suis en Espagne et depuis onze ans c’est pareil. Il vaut mieux rire de ces attardés avant de reprendre On ne va pas réussir à changer ça donc il faut prendre les choses en riant et se moquer d’eux

Contrer le racisme en mangeant des bananes

On le sait, la banane est symbôle de racisme aussi bien dans le monde footballistique qu’ailleurs. La garde des sceaux, Christiane Taubira en a aussi fait les frais il y a plusieurs mois. Ces provocations pitoyables nourrissent une haine, qui n’a pas lieu d’être. Alors comme la méchanceté humaine n’a pas de limite, il faut la contrer du mieux possible. A la suite de cette provocation, d’autres joueurs de l’équipe ont décidé de jouer le jeu comme Neymar. Le joueur de foot a posté une photo sur les réseaux sociaux avec la légende nous sommes tous des singes., suivi par des centaines de supporters à travers le monde.

Le geste de Dani Alvès a été salué par le monde du football, mais il ne sera jamais suffisant pour stopper le racisme. L’Espagne est d’ailleurs un des pays où ce fléau est tel que le président de la Fifa a demandé des sanctions plus sévères à l’encontre des supporters intolérants et irrespectueux.

©Twitter