fbpx
Buzz
Partager sur

Il tapisse de caca les trottoirs de Cannes

Il tapisse de caca les trottoirs de Cannes
Partager
Partager sur Facebook

Un homme très étrange inquiète les autorités de Cannes depuis un an : il recouvre les trottoirs de la ville de son caca, pendant la période des fêtes. Pour l'heure, la police n'a pas réussi à identifier l'individu

La ville de Cannes est sujettes à des troubles hors du commun depuis quelques temps : un homme prend un malin plaisir à recouvrir les trottoirs de la ville avec son caca. Ce n’est pas la première fois que ce Copromane (personne fascinée par les matières fécales) sévit dans la ville de la Côte d’Azur.

L’année dernière à la même période, de la matière fécale avait été également retrouvée sur les trottoirs d’une rue de la ville, disposée d’une façon qui retire toute responsabilité à nos amis canins.

Il mélange son caca avec de l’eau et l’étale sur plusieurs mètres

Car l’homme ne se contente pas de faire caca et de laisser la matière indésirable sur le trottoir : il l’étale sur plusieurs mètres. Si l’année dernière, ce « street artist » d’une genre nouveau s’était attaqué à l’avenue Maréchal-Juin, cette fois c’est dans le quartier Alexandre III que son oeuvre puante a été aperçue. Je pars chercher mon croissant et mon journal, toujours très tôt. Ce matin-là, j’ai d’abord cru à un chien errant pas très propre. Mais c’était tellement bien fait que j’ai vite compris que ce n’était pas ça confie un riverain excédé par ce comportement.

Car « l’emmerdeur », comme l’a surnommé le journal Nice-Matin qui rapporte l’affaire, prend à chaque fois le soin de mélanger son caca avec de l’eau pour qu’il adhère mieux au sol et soit plus facile à étaler.

La police démunie dans la traque de « l’emmerdeur »

Le problème pour les autorités de la ville de Cannes c’est qu’il ne parviennent pas à confondre le vandale : Il se cache derrière les voitures du côté du trottoir. Malgré la présence des caméras de vidéoprotection, il est impossible de le reconnaître. On ne sait d’ailleurs pas si c’est la même personne à chaque fois explique Yves Daros, directeur de la police municipale de Cannes. Aucune information non plus de la part des habitants du quartier : personne n’a vu l’homme agir, qui semble mettre un point d’honneur à le faire tard dans la nuit.

Un petit lotissement américain avait été victime des agissements d’un individu similaire qu s’appliquait à faire ses déjection dans la pelouse des habitants du quartier. Les médias locaux l’avaient surnommé le « serial pooper » (« serial chieur » en français) ou encre « ninja fécal ».

Source : Nice-Matin