fbpx
Buzz
Partager sur

M Pokora veut sauver le RC Strasbourg Alsace

M Pokora veut sauver le RC Strasbourg Alsace
Partager sur Facebook

Le RC Strasbourg Alsace va mal, très mal. Amoureux connu du club, le chanteur M Pokora souffre de voir son club de coeur en perdition. A tel point qu’il envisage de faire un geste pour l’aider à redresser la barre

Il y a encore six ans, le club alsacien se trouvait en Ligue 1 et défiait le PSG, l’OL, l’OM et consorts. Devenu aujourd’hui RC Strasbourg Alsace, le club peine à retrouver la lumière des divisions supérieures. La faute à des déboires extra sportifs qui ont entraîné le club en CFA.

Une succession de malheur

Depuis 2007, le RC Strasbourg est dans une spirale infernale qui ne semble pas s’arrêter. À l’issue de l’exercice 2007-2008, le club est rétrogradé en Ligue 2. La saison suivante, le club perd l’occasion de retrouver la ligue 1 d’un point en finissant quatrième. Lors de la saison 2009-2010, les changements perpétuels de président et d’entraîneurs déteignent sur les performances sportives. Résultat, le club descend d’une division et se retrouve en National. Les résultats ne permettent pas au club de terminer sur le podium et pire, les problèmes extra-sportifs continuent ce qui relègue le club en CFA et lui retire son statut de professionnel. S’ensuivent une mise en redressement judiciaire et en liquidation qui pousse le club à anticiper une éventuelle descente et rétrogradation en CFA2.

Matt Pokora, un amoureux prêt à tout

S’il est un supporter reconnu de l’Olympique de Marseille, c’est le RC Strasbourg qui a les faveurs du cœur du chanteur M Pokora. Ainsi le Français n’est pas insensible à la situation du club et le fait savoir : J’irai sans doute donner un coup d’envoi cette saison. On peut imaginer que je m’investisse un jour dans le RCS, que je ramène des sponsors pour l’aider à remonter dans l’élite. C’est un club qui compte dans la mémoire collective, et je trouve qu’il y a eu un énorme gâchis. Pour enrayer l’enlisement du club alsacien, nul doute qu’il faudra mettre la main à la poche.

G. D.