fbpx
Buzz
Partager sur

Koh-Lanta : après le décès d'un candidat, quelle suite pour l'émission ?

Koh-Lanta : après le décès d'un candidat, quelle suite pour l'émission ?

La nouvelle a éclaté comme un coup de tonnerre : un candidat est décédé des suites d’une crise cardiaque sur le tournage de « Koh-Lanta ». Après le choc, le temps des questions concernant le futur de l’émission

Dans une interview accordée au site Metro, François Jost, directeur de la revue Télévision, a indiqué que cet accident survient dans une période délicate pour TF1. En effet, Splash avait déjà été critiquée pour sa dangerosité et pour les nombreuses blessures survenues au cours des entraînements.

Mais la première chaîne n’est pas responsable du décès de Gérald Babin. De nombreux sportifs sont décédés en pleine compétition des suites d’un arrêt cardiaque, alors qu’ils avaient été examinés précédemment. De plus, l’accident lors du tournage de Koh-Lanta s’est produit pendant la première épreuve, les candidats étant encore énergiques et en pleine forme.

Le candidat Gérald Babin devait avoir une malformation cardiaque sans en avoir connaissance, comme Michel Berger foudroyé pendant un match de tennis.

François Jost ne voit pas en quoi l’émission phare de TF1 devrait définitivement s’interrompre, et prend en exemple le Tour de France : il a été le théâtre d’accidents mortels et continue d’avoir lieu tous les ans.

Si Koh-Lanta continue, TF1 doit faire un choix

François Jost est catégorique : si Koh-Lanta doit continuer, il faut que la chaîne fasse un choix sur le format. Soit elle décide d’axer l’émission sur la télé-réalité, c’est-à-dire la vie du camp, les stratégies et coups de gueule ; soit elle décide d’en faire un divertissement d’aventure, et accentue la violence et le danger durant les épreuves. Mais pour le second choix, TF1 devra en assumer les conséquences.

Il ne faut quand même pas minimiser la dangerosité d’une telle aventure, les risques sanitaires pendant le tournage étant réels : les candidats sont retranchés dans les limites de leurs capacités physiques, allant jusqu’à perdre une dizaine de kilos.

Une nouvelle édition de Koh-Lanta pourrait donc revoir le jour avec un nouveau format et des épreuves moins ardues. Mais il serait toujours possible de remplacer l’émission par une série américaine, garantie d’un pourcentage de téléspectateurs intéressant.

Dans tous les cas, les beaux jours sont loin d’être au rendez-vous pour Koh-Lanta. Il faut encore du temps à la famille, aux candidats et à l’équipe de tournage pour faire leur deuil.

Manon Monmirel