fbpx
Buzz
Partager sur

Nolwenn Leroy en sirène blessée dans son nouveau clip, « Sixième Continent »

Nolwenn Leroy en sirène blessée dans son nouveau clip, « Sixième Continent »

Extrait de son nouvel album « Ô Filles de l’eau », « Sixième Continent » met en scène Nolwenn Leroy en sirène attaquée par un goéland dans un univers hostile

Après le clip de Juste pour me souvenir, où elle incarnait une veuve de marin entre euphorie et mélancolie, la chanteuse revient avec une esthétique toute nouvelle pour Sixième continent. Sirène blessée d’un endroit ravagé par l’humanité, Nolwenn Leroy, toujours aussi belle et énigmatique, dévoile un nouveau visuel de son cinquième album Ô Filles de l’eau, déjà écoulé à plus de 250 000 exemplaires.

Le clip commence avec ce message écologique fort, rappelant combien le réveil des consciences est indispensable à l’heure actuelle : Dans l’océan Pacifique, les déchets produits par les activités humaines et déversés dans les océans sont acheminés par les courants marins, formant un « 6ème continent ». Sa taille atteint près de 3,5 millions de km², soit six fois la superficie de la France.

Le nouveau clip de Nolwenn Leroy, Sixième Continent :

La ritournelle « tourne, tourne, tourne » et enivre l’auditeur, propulsé en orbite sur ce « vinyle géant ». Conteuse de légendes teintées d’une modernité avant-gardiste, Nolwenn Leroy instaure son style intemporel et reconnaissable, hors des normes et des frontières.

Une belle continuité

Déjà, en 2006, dans son clip Histoire Naturelle, l’artiste flirtait avec le danger d’un étrange oiseau, qui la délivrait de sa prison de verre pour l’emporter avec lui.

La fin du clip de Sixième Continent, où la sirène est en réalité prisonnière d’un musée, rappelle également le décor d’Histoire Naturelle. La belle y incarnait une femme-papillon (aux airs de sirène sur certains plans avec son costume fait d’écailles argentées) enfermée dans un musée d’animaux empaillés.

Un style hitchcockien

Blessée à la main et au visage par cet oiseau affamé et colérique, la sirène de Nolwenn Leroy n’est pas sans rappeler Tippi Hedren, héroïne du film The Birds (Les Oiseaux) d’Alfred Hitchcock. Déchaînés, des milliers d’oiseaux de toutes espèces attaquaient les habitants de la petite ville de Bodega Bay, en Californie. Sur fond de violence et d’épouvante, l’ambiance hitchcokienne de ce film était à son paroxysme. Nolwenn Leroy semble s’en inspirer, esquivant comme elle peut les attaques féroces d’un goéland hargneux.

Ô Tour de l’eau

Avide d’expériences scéniques, Nolwenn Leroy ne cesse d’écumer les salles à la rencontre de son public, afin de présenter cet album dont elle a signé la quasi totalité des titres. Entourée de ses musiciens, la chanteuse a entamé, depuis début mai, sa tournée Ô Tour de l’eau, qui passera notamment par l’Olympia de Paris les 27 et 28 novembre, Toulouse, le 12 novembre, Lyon, le 18 décembre, Lille, le 21 novembre, ou encore Hyères, le 31 juillet. Retrouvez toutes les dates de la tournée de Nolwenn sur son site officiel, et toutes les infos exclusives sur son Facebook officiel.

Lauren Clerc