fbpx
Buzz
Partager sur

Sonia Rolland craque dans « La Parenthèse inattendue »

Sonia Rolland craque dans « La Parenthèse inattendue »
Partager
Partager sur Facebook

« La Parenthèse inattendue », petit bijou audiovisuel offert par Frédéric Lopez, nous distribue tous les mercredis ses lots d’émotions. Hier soir, c’était Sonia Rolland qui n’a pu retenir ses larmes en évoquant le génocide au Rwanda

Comme le veut la coutume, Frédéric Lopez et ses invités le chef cuisinier Jean-Pierre Coffe, la chanteuse Zoé Félix et la désormais actrice Sonia Rolland se sont retrouvés dans un grenier pour évoquer leurs souvenirs d’enfance.

Mais il y a des époques que l’on aimerait bien oublier, et c’est le cas de l’ex-Miss France 2000 dont la pré-adolescence a été traumatisée par le génocide rwandais, qui la fera émigrer sur le territoire français.

Une confidence à fleur de peau

L’actrice et mannequin a eu bien du mal à évoquer ce passé douloureux empreint d’oppression et de violence :

On apprend que le président rwandais et le président burundais meurent dans un attentat commence-t-elle, Je me souviens que le lendemain, à l’école française, on balance des grenades dans un stade et le directeur de l’école se barre et nous laisse seuls avec les profs. Avec ma camarade de classe, on s’est mises sous les tables et je me souviens de ses genoux, elle tremblait…

Sonia Rolland n’a pu continuer son récit, brisée en sanglots. Ce témoignage bouleversant a pu néanmoins mettre certains téléspectateurs mal à l’aise, pris entre une profonde compassion et une gêne d’être introduit dans une intimité aussi éprouvante.

Le caractère impudique est sans nul doute l’une des limites de l’émission de Frédérique Lopez, qui rencontre toujours des audiences louables mais en baisse depuis ses premières programmations.

Manon Monmirel