fbpx
Buzz
Partager sur

Essonne : violent cambriolage chez l'ex bras droit de Serge Dassault

Essonne : violent cambriolage chez l'ex bras droit de Serge Dassault
Partager sur Facebook

Le domicile de Jacques Lebigre, secrétaire départemental de l’UMP de l’Essonne a été violemment cambriolé. Trois hommes se sont introduits chez lui mardi matin à Soisy-sur-Seine. La fille de Jacques Legibre a été sérieusement blessée

La jeune femme âgée de 20 est actuellement hospitalisée. Ses jours ne sont pas en danger.

Ils l’ont tabassée

Les trois hommes sont entrés par effraction dans le pavillon du secrétaire départemental UMP. Selon les premiers éléments de l’enquête, deux hommes ont arpenté la maison à la recherche d’un butin, pendant que le troisième s’occupait de la fille Lebigre.

Elle a reçu des coups de tournevis dans les jambes, de nombreux coups de poing à la tête. La jeune femme souffre de contusions multiples et a du se faire recoudre le cuir chevelu.

Devancé par sa réputation

Ils cherchaient du fric, et sont devenus fous furieux, car ils n’en trouvaient pas, confie Jacques Lebigre. Ils l’ont tabassée, menacée, l’ont même enfermée dans une armoire pendant quelques instants. Ils avaient entendu dire que j’avais une valise Vuitton remplie d’argent, ajoute-t-il.

Jacques Lebigre était le directeur de cabinet de l’industriel Serge Dassault, anciennement maire de Corbeil-Essonnes. Selon lui, les cambrioleurs ont été motivés par sa réputation. À force de pointer du doigt Serge Dassault et Jacques Lebigre, qui sont des soi-disant porteurs de valises, ça donne un alibi aux fêlés, explique-t-il.

Selma Mihoubi