fbpx
Buzz
Partager sur

« Fais-moi l’amour avec deux doigts » : la chanson kitsch de Frigide Barjot

On s’est tous demandé qui était Frigide Barjot avant d’être porte-parole des anti-mariage gay. Le clip « Fais-moi l’amour avec deux doigts », tourné en 2006, nous dévoile un passé ponctué de tentatives artistiques ratées

Une voix rauque et fausse, une boîte de nuit perdue au fin fond de la campagne, quatre danseurs habillés de strass, une piscine, un montage réalisé avec un Windows 95, et Frigide Barjot. Voilà les ingrédients pour créer un clip vidéo à la limite du grotesque et tellement ridicule qu’il provoquerait un rire nerveux à n’importe quel spectateur.

En écoutant les paroles Fais-moi l’amour avec deux doigts, avec trois ça ne rentre pas, on espère une plaisanterie. Sans doute cette vidéo a-t-elle été tournée au second degré dans l’intimité entre Frigide et son mari Basile de Koch.

Mais en furetant le passé de ce couple plus qu’original, force est de constater que derrière le masque de la farce et de la légèreté, les deux acolytes se sont toujours pris au sérieux. Ratés des nuits parisiennes, ils se sont enorgueillis au fil des années de leur auto-proclamée « hype attitude » qu’ils doivent surtout à leur carnet d’adresses. Basile de Koch et Frigide Barjot se prennent pour Dalì lorsque leurs capacités artistiques s’apparentent au néant.

On comprend mieux pourquoi la Frigide persiste dans son combat sans fin contre le mariage homosexuel, qui est sans doute sa seule réussite médiatique depuis sa conversion au catholicisme endurci. Mais Frigide Barjot devrait prendre exemple sur nos amis les bêtes : même le caniche finit par lâcher son os.

Découvrez le clip ultra-kitsch de Frigide Barjot Fais-moi l’amour avec deux doigts, en exclusivité sur MCE

Manon Monmirel