fbpx
Buzz
Partager sur

Le Grand Journal : "une télé de snob, pour hipsters", selon Valérie Damidot

L’une des animatrices préférée des français ne mache pas ses mots. Pour Valérie Damidot, interrogée sur le plateau d’i>Télé, le Grand Journal n’est qu’une « télé de snob, pour hipsters »

Depuis le remaniement de l’émission, le show est au coeur de toutes les attentions.

Ça me gonfle

Depuis que Michel Denisot a annoncé son départ de l’émission, tout le monde y va de son petit commentaire. La présentatrice de D&Co, connue pour son franc-parler et son humour, a avoué ne pas du tout adhérer à la formule du Grand Journal. Pour elle, la télé qui devient une télé de snob, pour hipsters, qui ne te laisses pas le temps de placer deux mots, ça me gonfle.

Un bon animateur et une bonne émission, selon elle, doivent être proches des gens. C’est le cas de Cyril Hanouna dans Touche pas à mon poste. Je pense que Cyril a essayé d’apporter ce que moi j’avais déjà essayé d’apporter. La télé, c’est jamais qu’un service pour les gens qui la regardent. Il faut être plus proche des gens, plus naturels, a-t-elle expliqué.

Pour éviter que tout le monde s’emballe suite à ses déclarations, l’animatrice maintient ses propos sur le Grand Journal, mais souhaite les éclairer. On va remettre les choses à leur place, ce n’est pas Denisot que je vise. Denisot et Cyril ils ne font pas le même métier. Cyril Hanouna il est là pour mettre la patate, Michel Denisot c’est un maître de cérémonie. On ne peut pas comparer les deux, précise Valérie Damidot.

Valérie ce qu’elle aime dans la télé, c’est de la déconne, de la fraîcheur, de la proximité.

Selma Mihoubi