fbpx
Buzz
Partager sur

TPMP : Cyril Hanouna répond aux détracteurs « on les emmerde »

TPMP : Cyril Hanouna répond aux détracteurs « on les emmerde »

Agacé par les critiques contre « TPMP », Cyril Hanouna répond à ses détracteurs

Très critiqué, Cyril Hanouna et ses chroniqueurs commencent à s’agacer. En effet, depuis quelques temps, de nombreuses personnalités critiquent TPMP. Alors que Cyril Hanouna encaissait les critiques jusqu’à présent, l’animateur s’est enervé sur le plateau de TPMP.

En effet, ce lundi, l’animateur a commencé son émission en taclant ses détracteurs Il y a des journalistes, des intellos, des pseudo-intellos qui nous critiquent beaucoup. Avant d’ajouter : mais on les emmerde, merci ! Sachez-le, ici, c’est comme dans Qui veut gagner des millions ? L’avis du public sera toujours plus important que l’avis des professionnels. Après avoir clashé Elodie Frégé lors d’une émission précédente, c’est l’ensemble de ses détracteurs qui était cette fois-ci visé.

TPMP : des journalistes critiquent l’émission

Certains journalistes ont également critiqué l’émission de Cyril Hanouna. C’est le cas notamment d’Harry Roselmack Les commentateurs professionnels, ça a tendance à me gaver un peu, avait déclaré ce dernier en faisant allusion au concept de Touche pas à mon poste. J’ai du mal à penser que quelqu’un peut être crédible à commenter tout et n’importe quoi. Il y a aujourd’­hui des émis­sions qui fonctionnent sur ce principe, en bashant et en commentant ce que font les autres. avait déclaré le journaliste lors d’une interview.

Les remarques du journaliste n’ont pas vraiment été appréciées par les chroniqueurs de TPMP On n’a pas besoin d’être un grand chef pour être critique culi­naire s’était agacé Thierry Moreau. Avant d’ajouter On n’a pas – non plus – besoin d’être allé à l’autre bout du monde sur des conflits pour juger, en tant que télé­spec­ta­teur, un programme télé.

D’ailleurs, Jean-Michel Maire avait commenté également les propos de Harry Roselmack sur le plateau de TPMP Commen­cer à ne pas aimer les critiques, c’est jamais bon signe quand on est journaliste ou qu’on fait un métier un peu public comme ça avait surenchéri pour sa part Jean-Michel Maire. Il faut toujours garder une certaine humi­lité