fbpx
Buzz
Partager sur

Thionville : un militaire filmait ses collègues sous la douche

Thionville : un militaire filmait ses collègues sous la douche

Un militaire a été mis en examen après avoir été pris en train de filmer ses collègues sous la douche. Deux de ses collègues ont porté plainte après l'avoir surpris

Un militaire rattaché au 40e régiment de transmission de Thionville a été mis en examen pour atteinte à la vie privée après avoir filmé de nombreuses collègues dans les douches. C’est une jeune sergent chef qui s’est aperçue des manigances du militaire alors qu’il étaient tous réunis dans le camp militaire de Mailly le 9 août. Alors qu’elle prenait sa douche, elle s’est remarqué un iPhone qui dépassait sous la douche. C’est de cette manière qu’il opérait : il glissait discrètement son iPhone sous la douche pendant que ses collègues féminines étaient nues.

Une première victime avait été filmée sous la douche

Une autre militaire l’avait déjà pris en flagrant délit : elle avait découvert avec stupeur qu’un téléphone l’épiait pendant qu’elle se lavait. Mais le militaire avait eu le temps de fuir avant d’être attrapé et reconnu. Cette fois son envie pervers lui aura fait défaut.

Il a été placé en garde à vue, où il a reconnu les faits. Le lieutenant-colonel Diberain s’est exprimé sur les agissements de son collègue dans le journal local : Cela va à l’encontre de nos valeurs, c’est inacceptable. Il y a des femmes et des hommes au 40e RT, et il n’y a jamais eu d’ambiguïté. D’ailleurs, nous sommes un régiment très féminisé avec 15 % de personnels féminins. Il a en outre demandé à ce qu’une « sanction significative » soit prise à l’encontre du militaire.

le militaire mis en examen après la plainte des deux femmes

Les deux femmes qui ont constaté les faits ont porté plainte contre leur collègue qui a été mis en examen pour atteinte à la vie privée par fixation d’images après être passé devant le parquet de Reims. Il devrait également recevoir des sanction militaires. Cette affaire fait suite à une polémique suite à livre sur les violences sexuelles subies par les femmes dans l’armée.

Ce dentiste avait, lui, trouvé une méthode beaucoup plus discrète pour filmer ses patientes.

Source : Metronews