fbpx
Buzz
Partager sur

Festival de Cannes 2013 : 1 million de dollars de bijoux volés dans un hôtel

Festival de Cannes 2013 : 1 million de dollars de bijoux volés dans un hôtel
Partager
Partager sur Facebook

La maison suisse, Chopard a été victime d’un vol spectaculaire d’un million de dollars de bijoux, soit 775 000 euros, volés dans la chambre d’hôtel d’une employée de la joaillerie, fournisseur officiel de la Palme d’Or

Dans la nuit du jeudi au vendredi, la chambre d’une employée de la joaillerie suisse qui séjournait au Novotel du Boulevard Carnot à Cannes, a fait l’objet d’un vol de 775 000 euros de bijoux, enfermés dans un coffre. Ces bijoux étaient destinés à être prêtés aux diverses célébrités lors de la montée des marches, mais actuellement, ils se sont volatilisés, tout comme le coffre qui a été descellé et emporté par les détrousseurs selon la police judiciaire de Nice.

Le vol a été constaté par l’employée qui a regagné sa chambre d’hôtel, à 500 mètres du Palais des festivals, vers trois heures du matin. Le constat était très rapide, la femme a aperçu une fenêtre brisée et la disparition du coffre.

La Palme d’or est en sécurité

Chopard est depuis plusieurs années le créateur artistique et le fournisseur officiel de la Palme d’or du festival de cannes qui récompense le meilleur film de la compétition, avec une Palme de 118 grammes d’or jaune, soit l’équivalent de 20 000 euros. L’organisation du festival de Cannes a assuré que la Palme était en sécurité .

Ce n’est pas une première histoire de vol pour le festival de Cannes, l’année précédente lors du festival de cinéma, les footballeurs Souleymane Diawara et Mamadou Niang avaient été victimes de vols lors de leur séjour dans une villa dans les environs de Cannes, où quatre montres de luxes d’une valeur de 400 000 euros leur avaient été dérobées. L’actrice et productrice de films, Martina Gusman, membre du jury du festival en 2012, avait été aussi victime d’un vol d’argent dans sa chambre d’hôtel. Un gros coup pour le festival de Cannes dont la sécurité est actuellement critiquée par un magnat chinois, Zhang Qiang, qui s’est fait voler ses bagages dans un hôtel de la ville.

Clémence Rouvellat

Photo CC @FDC