Buzz
Partager sur

Viande de cheval : Nestlé et Lidl retirent leurs plats

Viande de cheval : Nestlé et Lidl retirent leurs plats
Partage
Partager sur Facebook

C’est au tour de Nestlé et Lidl d’être touchés par le scandale de la viande de cheval. Les deux géants de l’agro-alimentaire ont retiré du marché leurs plats à base de bœuf

L’histoire semble se répéter. Le N.1 mondial de l’agroalimentaire Nestlé serait à son tour touché par le scandale européen de la viande de cheval. L’entreprise a annoncé lundi qu’elle rappelait ses plats de pâtes censés être cuisiné au bœuf et commercialisés en Espagne et en Italie, deux pays jusque là épargnés par le scandale. Dans un communiqué, la firme suisse précise le retrait « immédiat » des plats de pâtes « Buitoni Beef Ravioli » et « Beef Tortellini ».

Le groupe Nestlé pointe pour l’instant du doigt une société allemande, H.J. Schypke, sous traitant de son principal fournisseur JBS Toledo NV. Par ailleurs, l’AFP rapporte qu’un plat de lasagnes congelées destinées aux industriels de la restauration, Lasagnes à la Bolognaise Gourmandes, produit en France va également être retiré de la vente.

Lidl vendait du cheval dans toute l’Europe

Lidl, le géant Allemand de la distribution, avait annoncé avoir retiré de la vente en Suède, Finlande, Danemark et Belgique des plats cuisinés à base de bœuf qui contenait du cheval. C’est la première fois que de la viande de cheval est détectée en Finlande depuis que l’affaire a éclaté en Europe il y a un mois. En Suède, des plats de la marque Findus contenant du cheval avaient déjà été retirés.

Même si les autorités ont assuré qu’il n’y avait pas de risque pour la santé humaine, le sandale est en train de toucher toute l’Europe. Lidl Finlande a indiqué à l’AFP à la mi-journée, qu’il avait retiré du goulasch et des raviolis de la marque Coquette « par mesure de protection ». Une analyse ayant permis de déterminer que ces produits contenaient des traces de viande de cheval.

J. L.

Photo CC/DR