fbpx
Buzz
Partager sur

Les Anges 6 : Matthieu Delormeau, Capucine et Benoit clashent Kelly, « elle est grasse (…) et n’est pas dans le rythme »

Les Anges 6 : Matthieu Delormeau, Capucine et Benoit clashent Kelly, « elle est grasse (…) et n’est pas dans le rythme »

Ce lundi dans « Le Mag d’NRJ12 », beaucoup de révélations et de paroles crus sur Les « Anges 6, » étaient au rendez-vous. Notamment sur Kelly…

Espérons pour Kelly qu’elle n’ait pas regardé Le Mag d’NRJ12 de ce lundi. En effet, les chroniqueurs Benoit et Capucine, ainsi que le présentateur Matthieu Delormeau, se sont totalement lâchés sur elle par rapport à l’épisode du vendredi 14 mars. Durant cet épisode, la ch’ti s’était jetée sur le podium de danse, dans la boîte où Les Anges de la téléréalité étaient sortis. Malheureusement pour elle, il faisait chaud et la jolie brune a donc légèrement transpiré… De plus, l’après-midi, elle avait un cours de danse classique où elle a refusé de participer. Il n’en fallait pas plus à l’équipe du Mag d’NRJ12 pour la critiquer : « elle est grasse ! » lâche Benoit, fraichement revenu d’Australie, avant que Capucine donne des explications à Kelly pour mieux danser.

Kelly, pas dans le rythme dans Les Anges 6

Capucine ne s’est pas gênée pour critiquer Kelly sur sa façon de danser. La chroniqueuse du Mag d’NRJ12 tenait à preciser, avant de démarrer sa chronique, qu’elle était diplômée de danse classique et que c’était pour cette raison qu’elle se permettait de critiquer la ch’ti : « Kelly, en tant que danseuse classique, et je peux me permettre de juger parce que j’ai ramené mes petits diplômes. Je suis qualifié en danse classique, au moins j’évite de passer pour une menteuse et je peux me permettre de juger. Ma petite Kelly, je pense que tu vas avoir beaucoup de mal à cartonner en danse classique parce que quand tu refuses de danser dans un cours de danse, c’est compliqué… » On attendait, peut-être des arguments un peu plus pertinents de la part de l’ancienne candidate de Secret Story mais nous devrons nous contenter de cette bien maigre analyse…