fbpx
Buzz
Partager sur

« On se serre les couilles » : le lapsus gênant d’un prêtre sur France 2

"On se serre les couilles" : le lapsus gênant d'un prêtre sur France 2

Un séminariste a fait un lapsus gênant ce dimanche dans "Le Jour du Seigneur" sur France 2. En racontant l'ambiance entre les religieux, il buté sur le mot "coudes", vous devinez par quoi il l'a malencontreusement remplacé

Vous avez pour habitude de zapper en arrivant sur l’émission de France 2 « Le jour du Seigneur« . Loin d’être anti-catholique, réticent, ou simplement athée vous pensez surtout que vous allez vous ennuyer. Eh bien ce dimanche vous avez eu tord, vous auriez du vous plonger dans cette retransmission de journée pieuse : l’un des prêtres au micro a fait un magnifique lapsus, qui, s’il a vite été balayé par le sérieux des intervenants, fait déjà jaser la toile.

Des prêtres qui « se serrent les couilles »

David Millat était en compagnie de Monseigneur Podvin et de Nicolas Boucée, un jeune séminariste. Ce dernier a alors été interrogé sur le climat qui régnait entre les séminaristes et nombre de plus en plus faible. Il a donc commencé sa tirade : Et bien, ça ne me fait pas tellement peur parce que je vois que, dans notre diocèse, des choses sont mises en place, justement pour ne pas se sentir seul Probablement intimidé par les caméras, il a fini en trébuchant sur un mot, le mauvais mot : Des prêtres se rencontrent régulièrement pour partager sur ce qu’ils vivent au quotidien et même si on est peu nombreux, voilà, on se serre les couilles… les coudes, et voilà Et paf ! Les deux pieds dedans.

Ce lapsus qu’il nous est déjà arrivé à tous de faire, il l’a fait en direct, pas de retour en arrière possible ni de montage hélas. Un petit faux pas cocasse qu’on lui pardonnera aisément compte tenu de son jeune âge et du fait qu’il ne doit pas avoir l’habitude de passer devant les caméras.

Avec ce mauvais lapsus, ce jeune séminariste est désormais au couille à couille… euh au coude à coude avec Rachida Dati et son inflation devenue fellation en direct à la télévision (pardon pour cette blague)

Source : Metronews