fbpx
Buzz
Partager sur

Coupe du Monde 2014 : Allemagne-Argentine, épisode 3

Coupe du Monde 2014 : Allemagne-Argentine, épisode 3

La finale de la Coupe du Monde 2014 est un classique du genre. C'est en effet la troisième fois qu'Allemands et Argentins se disputeront le trophée. Retour sur un classique

Quelle équipe aura ce soir les faveurs du public ? Dans une finale de la Coupe du Monde 2014 qu’ils regarderont à la télé, les Brésilliens ont le choix entre l’Argentine, l’ennemie héréditaire, et l’Allemagne, qui leur a infligé la plus sévère défaite de leur histoire. Deux nations qui attendent une victoire depuis 1986 et le triomphe de Maradona pour l’une, et 1990 et la victoire du pays réunifié pour l’autre. Deux matches qui ont pour particularité d’opposer les mêmes équipes, qui se retrouvent donc 24 ans après pour un troisième acte aux allures de belle. Retour sur les deux premières oppositions.

Grandeur et décadence de Maradona

En 1986, le Mondial est mexicain. Dans la chaleur de l’été, l’Argentine voit éclater le talent d’un gamin au pied magique, Diego Armando Maradona. Le buteur marque deux doublés en phase finale, en quart contre les Anglais (dont la fameuse main de Dieu) et en demie contre la Belgique. L’Allemagne est parvenue à ce stade en battant le pays organisateur en quart de finale, aux tirs aux buts, avant de faire preuve d’un froid réalisme face à la France en demie. Durant la finale, el pibe de oro ne parvient pas à transpercer la défense germanique, mais l’Argentine prend les devants grâce à deux buts de Brown et Valdano. La Mannschaft revient à égalité grâce à un but de Voller à la 81ème, qui succède à Rummenigge, qui avait réduit le score cinq minutes auparavant. Un statu quo qui ne durera que 3 minutes, Burruchaga donnant un avantage décisif aux siens à moins de dix minutes du terme.

En 1990, la Coupe a lieu en Italie, sur les terres de Maradona, qui brille avec Naples. Après le Brésil et la Yougoslavie, les tenants du titre rencontrent d’ailleurs la Squaddra en demie, qu’ils éliminent aux tirs aux buts dans un stade de Naples tout entier acquis à la cause de son génie face à l’équipe nationale. L’Allemagne, elle, sort les Pays-Bas puis la Tchéquoslovaquie, avant de s’imposer face aux Anglais aux tirs aux buts, ce qui vaudra cette phrase de Gary Lineker passée à la postérité : « Le football est un sport où 22 hommes courent après un ballon pendant 90 minutes. Et à la fin, l’Allemagne gagne ». La finale lui donnera raison, que les Allemands remporteront sur un pénalty litigieux, alors que l’Argentine et Maradona jouent sous la bronca d’un public qui ne lui pardonne pas son élimination au tour précédent.

24 ans après, aucune des deux équipes n’a de nouveau soulevé le trophée. L’Allemagne a échoué en finale en 2002 face au Brésil, tandis que l’Argentine n’a plus jamais dépassé les quarts de finale. À noter que la dernière opposition entre les deux équipes s’étaient déroulée en quart de finale, et avait vu les Allemands l’emporter 4-0. De bonne augure pour cette finale, après une compétition particulièrement relevée.